Yonathan Arfi

Le nouveau Président du Crif, un militant juif et citoyen

Célébration des 75 ans de l'État d'Israël au Trocadéro - Discours du Président du Crif

19 Juin 2023 | 125 vue(s)
Catégorie(s) :
France

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Souvent l’on oublie de parler d’eux

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Portrait de Dov Maimon
Paradoxes de la politique israëlienne
|
09 Novembre 2015
Catégorie : France

"A vos crayons citoyens, à la politique citoyens. Si nous voulons que les choses se fassent il va falloir que certains d’entre nous se bougent."

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
Le dialogue renoué
|
29 Juillet 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Pages

Actualité

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Suite au vote le 16 décembre 2016 du conseil municipal de Clermont-Ferrand au vœu présenté par les groupes communistes, Front de gauche et Europe écologie, vœu relatif au boycott des produits israéliens fabriqués dans « les territoires palestiniens occupés », le Maire de Clermont-Ferrand a fait paraître dans le journal local la Montagne un communiqué. La présidente du CRIF Auvergne-Rhône- Alpes lui répond…

Au lendemain des déclarations du ministre israélien de la défense, lundi 26 décembre, qualifiant la conférence de paix sur le Proche-Orient qui doit se tenir prochainement à Paris de nouveau « procès Dreyfus », le Crif a condamné des propos « maladroits ».

 
 
 

Pages

Le dimanche 18 juin 2023, le Crif et le FSJU, avec le concours de l’Ambassade d’Israël en France ont organisé une grande fête populaire au Trocadéro à Paris pour célébrer les 75 ans de l’État d’Israël. 

 

 

Monsieur le ministre de la Défense, cher Yoav Gallant,

Monsieur le Ministre des Transports, cher Clément Beaune,

 

Quelle joie de nous retrouver ici, des milliers, en plein cœur de Paris, pour célébrer les 75 ans de l’État d’Israël et l’amitié entre la France et Israël !

Si nous sommes ici, c’est pour le dire haut et fort : nous sommes français, et fiers de l’être, et nous aimons passionnément Israël !

 

Chers amis,

Faisons ensemble une expérience. Fermons les yeux et imaginons ce qu’auraient été les 75 dernières années sans l’État d’Israël. Fermons les yeux, et plongeons dans ce monde vertigineux et terrifiant.

 

Sans Israël, qui aurait accueilli ces centaines de milliers de rescapés de la Shoah, témoins d’un monde englouti par l’Europe ?

Sans Israël, qui garantirait aux croyants du monde entier le libre accès aux lieux saints à Jérusalem ?

Qui aurait été chercher les Juifs d’Éthiopie, d’Irak ou du Yémen pour les protéger ?

Sans Israël, qui permettrait aux Juifs où qu’ils vivent de savoir, si le destin devait le leur imposer, qu’un refuge leur est assuré quelque part sur cette Terre ?

Qui aurait été cherché Adolf Eichmann en Argentine pour le juger ?

Qui aurait sauvé les otages d’Entebbe ?

 

Nous imaginons ce monde sans Israël et comme le disait Élie Wiesel, nous le ressentons tous : « Nous pouvons vivre loin d’Israël mais nous ne pouvons pas vivre sans Israël ».

 

Chers amis,

Rouvrons les yeux. Revenons à notre réalité et regardons le miracle quotidien qu’est l’État d’Israël depuis 75 ans.

 

L'histoire d'Israël est une histoire d'espoir, de courage et de détermination.

C'est l'histoire de pionniers qui ont fait face à des défis et des menaces, mais qui ont toujours refusé de baisser les bras car Israël n’a pas droit au défaitisme. 

Israël, c’est, selon les mots de Joseph Kessel, le pays des « fils de l’impossible ». C'est l'histoire de femmes et d’hommes qui ont cultivé le désert, qui ont bâti des villes, et qui ont transformé Israël en un foyer pour tous ses citoyens, quelles que soient leurs origines et leurs confessions.

 

C’est l’histoire d’une démocratie vibrante, qui j’en suis convaincu, ne renoncera jamais à être à la fois résolument juive et profondément démocratique.

Cette démocratie peut connaitre bien-sûr des moments de doute et de questionnement et nous, Français juifs seront toujours à ses côtés pour qu’elle reste un Etat juif et démocratique.

 

Chers amis,

Nous réunir ici un 18 juin, date de l’appel solennel du général de Gaulle à la résistance à l’occupation nazie, est un symbole fort :  la France, notre pays, et Israël sont unis par l’histoire de valeurs partagées. La France et Israël sont deux Nations qui parlent au monde.

 

J’étais il y a quelques jours à Sète. Nous honorions l’Exodus, ce bateau chargé de rescapés de la Shoah, parti de France, avec l’aide de la France, et espérant rejoindre le futur État d’Israël.

Un quai du port de Sète portera désormais le nom d’Exodus pour rappeler cette odyssée. Il portera aussi le nom du commissaire Leboutet, qui à l’aide de faux visas, a permis à tous les passagers de l’Exodus d’embarquer. Ce jour-là, la France était fidèle à son ambition humaniste.

 

Rappelons au passage, à ceux qui accusent Israël d’être une colonie, que la création d’Israël n’est pas le produit de la colonisation. Israël, est au contraire le fruit d’une décolonisation ! Israël est né lorsque l’empire colonial britannique est reparti dans sa métropole. Les Juifs d’Israël n'ont pas d’autre metropole !

 

Face à délégitimation d’Israël, nous le rappellerons, tant qu’il le faudra : le peuple juif a le droit à un État souverain sur sa terre !

 

Israël est l’un des seuls États au monde dont certains se permettent de remettre en cause le droit à l’existence.

Comme le faisait Albert Camus, saluons, je le cite, « l’exemplaire Israël qu'on veut détruire sous l'alibi de l'anticolonialisme, mais dont nous devons défendre le droit de vivre ».

Israël est le seul qu’un autre pays – en l’occurrence l’Iran – désormais au seuil de l’arme nucléaire, menace ouvertement de détruire.

Le seul à ce point ostracisé dans le concert des Nations.

L’un des seuls enfin, à être si souvent la cible du terrorisme.

 

Que chacun l’entende aujourd’hui :

Nous, Juifs de France, combattrons toujours ceux qui menacent l’existence et la légitimité d’Israël !

 

Chers amis,

75 ans est un âge honorable. À 75 ans, Israël a le droit de prétendre à la paix et la sécurité. Souhaitons aux Israéliens que le chemin de la paix avec ses voisins, initié en 1979 avec l’Égypte poursuivi en 1993 et 1994 puis avec les Accords d’Abraham, construise un avenir radieux pour tous les Israéliens, et pour tous les habitants du Moyen-Orient.

 

Vive Israël et vive l’amitié France-Israël !

 

Yonathan Arfi, Président du Crif