Jean Pierre Allali

Jean-Pierre Allali

Lectures de Jean-Pierre Allali - Face à l'opacité du monde, des livres qui nous éclairent par Pierre Lurçat

10 Juillet 2024 | 96 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
Le dialogue renoué
|
29 Juillet 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

Pages

Opinion

Fausses rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations, ou fake news, inondent le net. La désinformation va parfois plus loin, prenant la forme de théories à l’apparence scientifique.

L'exposition CHAGALL, LISSITZKY, MALÉVITCH...L'AVANT-GARDE RUSSE À VITEBSK (1918-1922) est à découvrir juqu'au 16 juillet 2018 au Centre Pompidou.

Scoop : l’appel au boycott est illégal en France

 

Pages

Face à l'opacité du monde, des livres qui nous éclairent, par Pierre Lurçat (*)

 

Depuis plusieurs années, Pierre Lurçat nous propose des ouvrages qui se distinguent par leur caractère percutant et incisif. Dans son nouveau petit livre, il analyse et décortique onze textes choisis qui, chacun dans son domaine, s’avère particulièrement éclairant.

Voici, tout d’abord, de Neil Postman, Technopoly, paru en 2019 aux Éditions L’échappée. L’auteur y montre comment, les nouvelles technologies : télescope, télégraphe, téléphone et, plus près de nous, mass media, télévision, Internet, portables… ont modifié la façon d’être et de penser des humains. Pour suivre, deux livres d’Éric Sadin : La vie algorithmique : Critique de la raison numérique (Éditions L’échappée, 2015) et L’intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle (Éditions L’échappée, 2021).

Anatomie d’un antihumanisme radical (Éditions L’échappée, 2018). Une réflexion sur les bouleversements sociétaux apportés par l’ère du numérique, le désir individuel se substituant à la loi morale.

Viennent ensuite : La guerre de l’attention, comment ne pas la perdre d’Yves Marry et Florent Souillot (Éditions L’échappée, 2022). On y découvre le concept de captologie, science de la technologie persuasive avec notre dépendance croissante aux écrans, Apocalypse cognitive de Gérald Bronner (Éditions des PUF, 2021), tente de répondre à la question : « Pourquoi les gens intelligents croient-ils à des idées folles ? » avec le déferlement actuel de crédulité que l’on constate avec effroi, La nouvelle idéologie dominante, le post-modernisme de Shmuel Trigano (Éditions Hermann, 2012) qui analyse les paradoxes et les travers de la société actuelle en proie à la pandémie de Covid-19, avec les déviations de l’islam et la haine insensée d’Israël, Pourquoi déconstruire ? Origines philosophiques et avatars politiques de la French Theory de Pierre-André Taguieff (Éditions H&O, 2022), qui en appelle à Nietzsche, Heidegger et Derrida et décortique la théorie du genre et le wokisme.

La fin des choses, Bouleversements du monde de la vie de Byung-Chul Han (Éditions Actes Sud, 2022), un philosophe allemand originaire de la Corée du Sud, pour qui nous ne vivons plus dans le monde des choses mais dans celui de l’information, « La manipulation des enfants » de Liliane Lurçat (Éditions F.X. de Guibert, 2008), qui va de la psychologie des enfants à celle des médias, L’intention d’amour de Shmuel Trigano (Éditions de l’Éclat, 2007) , qui se veut une esquisse de l’anthropologie hébraïque et se propose de comprendre la vision juive de la sexualité, La science suicidaire, Athènes sans Jérusalem, de François Lurçat (Éditions F.X.de Guibert, 1999), où l’on voit que le rejet de ses racines hébraïques conduit l’Occident à son suicide à travers l’échec du physicalisme et, pour finir, La philosophie devenue folle : le genre, l’animal, la mort de Jean-François Braunstein (Éditions Grasset, 2018), qui, à travers une critique de la théorie du genre qui abolit les sexes, la différence entre l’homme et l’animal et celle entre la vie et la mort, nous montre qu’on est finalement parvenu à oublier l’homme. Le salut viendra peut-être d’Israël, de sa loi morale, du tselem et d’un homme créé à l’image de Dieu.

Une brève biographie des douze auteurs clôt cette présentation magistrale. Très intéressant.

 

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions L’éléphant, novembre 2023, 114 pages.

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -