Blog du Crif - Vivre et écrire l'Histoire : le JD Corps du Congrès juif mondial en visite officielle aux EAU

02 December 2021 | 91 vue(s)
Catégorie(s) :
France
"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Gil Taïeb's picture
Nous sommes debout
|
03 April 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Né à Tunis en 1920, Albert Memmi, s’il a été considéré, à travers certains de ses romans, comme le chantre du judaïsme tunisien, demeure surtout, le théoricien du colonialisme

C’est l’histoire d’un mariage mixte raté. Un mariage entre une Juive et un Musulman, Julie et Sam. 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pages

Actualité

Fausses rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations, ou fake news, inondent le net. La désinformation va parfois plus loin, prenant la forme de théories à l’apparence scientifique.

L'exposition CHAGALL, LISSITZKY, MALÉVITCH...L'AVANT-GARDE RUSSE À VITEBSK (1918-1922) est à découvrir juqu'au 16 juillet 2018 au Centre Pompidou.

Scoop : l’appel au boycott est illégal en France

 

Et vous, comment définiriez-vous l’humour juif ?

Pages

Opinion

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Depuis plusieurs années, le cinéma international ne cesse de plébisciter les cinéastes iraniens. Asghar Farhadi en est l’exemple même. Cependant, certains réalisateurs n’ont pas la chance d’être autant ovationnés.

Pour leur cinéma engagé, frontal et dénonciateur du pouvoir politique et du régime iranien, grand nombre de réalisateurs iraniens ont été, pour les plus chanceux, contraint à l’exil, tandis que d’autres en détention, subissent le triste sort réservé aux prisonniers iraniens.

Pages

Une quarantaine de membres du « Jewish Diplomatic Corps* » du Congrès Juif Mondial venant de 23 pays se sont rendus à Abou Dhabi et Dubaï, en collaboration avec l’ambassade des Emirats Arabes Unis de Washington, DC, afin de rencontrer hauts dignitaires, hommes d’affaires et ambassadeurs afin de commencer à construire des ponts autour de la sphère diplomatique et bien au-delà.

Les Accords Abraham marquent un tournant dans les relations entre Israël et certains États autrefois hostiles. Après l'Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994, ils ont ouvert la voie à la normalisation des relations avec les Émirats Arabes Unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan.

Ces accords ont définitivement rompu l’isolement d'Israël dans la région et ont renforcé sa position face à l'Iran. Ils auront permis de multiples coopérations entre Israël et les États arabes dans le monde des affaires, la technologie et la recherche. Il aura donc fallu passer par une paix politique imposée pour voir fleurir ces échanges économiques et que la paix des cœurs sera la suite naturelle à cette avancée politique dont seuls des dirigeants courageux et visionnaires étaient capables.

Après les délégations israéliennes, c’est une délégation du Congrès Juif Mondial qui a été reçue aux Emirats Arabes Unis pour une semaine d’échanges et de découvertes. Si les rapprochements avec l’Egypte et la Jordanie n’ont pas débouché sur un véritable rapprochement culturel, de nombreux éléments de ce voyage laissent présager une nouvelle ère. Nous nous sommes liés, avons été surpris par nos ressemblances et nos visions d’avenir si alignées.

1

 

Les Emirats Arabes Unis fêtent leurs 50 ans ce 2 décembre 2021, en peu de temps, ils ont su humblement importer la quintessence de chaque discipline à travers le monde. Médecine, architecture, écologie, culture, enseignement, gastronomie, luxe… aucun secteur n’est mis de côté. La main de Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane (décédé en 2004, paix à son âme) est visible partout, ce visionnaire a investi dans l’avenir et forgé un pays qui évolue entre respect des traditions et modernité. Cheikh Khalifa Bin Zayed, son héritier, pérennise cette vision et l’Exposition Universelle, qui se tient en ce moment à Dubaï, en est l’épitome. Grandiose, raffinée, généreuse, inclusive, envoutante, les superlatifs ne manquent pas ! Reçus par un membre de la famille royale, Cheikh Nahyane bin Moubarak Al Nahyane, Ministre de la Tolérance et de la Coexistence, nous avons beaucoup appris sur les valeurs que portent cette édition 2021 : message de paix, signal d’un monde meilleur, au-delà des mots, l’Histoire est en marche.

Nous avons eu la chance de l’expérimenter instantanément lors de notre rencontre avec la communauté juive locale. En effet, ce voyage était également l’occasion de célébrer l’entrée officielle de la 103e communauté juive du monde sous l’égide du CJM. Quelle émotion ! Près de 100 ans de migrations, de persécutions et d’expulsions dans la région, la communauté juive des Émirats est l’une des rares à afficher un bilan florissant de nos jours. En croissance et affichant près de 1,000 membres (et déjà 3 synagogues !), elle est passée de clandestine à décomplexée !  A tel point que notre délégation n’a pas eu à se cacher de marcher vers la synagogue têtes couvertes de kippot, une première, un sentiment de fierté, de paix et une sublime promesse d’avenir.

3

 

Ces valeurs sont également reflétées dans l’extraordinaire Grande Mosquée Cheikh Zayed à Abou Dhabi. Nous y avons été reçus par M. Yousif al-Obaidli, son Directeur général avec qui nous avons longuement échangé sur l’importance du dialogue des dirigeants religieux auprès de leurs fidèles. Cette mosquée époustouflante est intimidante par sa taille, d’une infinie pureté par sa couleur blanche, émouvante par le soin du détail et accueillante par son architecture enveloppante.

4

 

La Abrahamic Family House, en cours de construction à Abou Dhabi, est une autre manifestation de la promotion de ces valeurs de tolérance. Dès son inauguration, mi-2022, le site hébergera une mosquée, une église et une synagogue afin d’incarner la coexistence harmonieuse entre religions tout en respectant et gardant le caractère unique de chacune d’elles.
La rencontre avec S.E. Dr Ali Al Nuaimi, Membre du Conseil National Fédéral Emirati, fut surprenante et aura suscité de vives émotions au sein du groupe. En effet, nous avons pris conscience du travail exemplaire du pays sur l’éducation des nouvelles générations afin de combattre tout type d’extrémisme. Sa compassion envers Israël, victime de désinformation, nous a réconforté, rassuré qu’une paix entre descendants du même patriarche allait être possible, très prochainement.

Le voyage fut riche, nous avons également rencontré le nouvel Ambassadeur d’Israël, Amir Hayek ; l’Ambassadrice du Canada, Marcy Grossman; le fonds souverain Mubadala (USD 250mds d’actifs sous gestion), avons visité un de leurs investissements, Masdar, ville verte à vocation expérimentale dans les domaines des énergies renouvelables, faramineux ! Nous avons rencontré et lié avec les élèves de la première promotion de l’Académie Diplomatique Anwar Gargash, les futurs diplomates du pays qui ont eu la délicatesse de nous accueillir… en hébreu ! Nous avons aussi particulièrement apprécié la rencontre avec S.E. Dr. Thani Al Zeyoudi, Ministre du commerce extérieur, dont le pragmatisme était épatant : réduire les rivalités politiques dans la région peut largement promouvoir la croissance économique, et vice-versa ! Un an après ces mots se sont transformés en action. En étant présents sur le terrain, nous avons déjà tissé des liens professionnels, diplomatiques et amicaux.

Ce voyage nous a marqué, malgré les appréhensions, l’hospitalité et notre proximité culturelle avec les émiratis, nous ont largement conquis. Les premiers ponts sont créés.

5

 

Afin de les remercier de leur merveilleux accueil, nous avons offert à chacun de nos hôtes une main de lecture de la Torah, « Yad Torah ». La valeur numérique de « Yad » (main) est 14. En hébreu, un ami se dit « Yedid », les amis se serrent la main, joignent leurs mains « yad, yad ». « Yedid » a la même valeur numérique que « Koa’h », la force, 28 ou 2 x 14 ! Ainsi, en serrant la main à nos nouveaux amis, nous devenons plus forts. Puisse ce symbole être annonceur d’une paix durable et contagieuse dans la région.

 

Caroline M. Berdugo
Jewish Diplomat du Congrès Juif Mondial, France, et Membre du Comité Directeur du Crif

 

*Le « Jewish Diplomatic Corps » (JD Corps), programme phare du Congrès Juif Mondial, est un réseau de jeunes professionnels juifs agissant dans le domaine de la diplomatie et de la politique publique. Il regroupe plus de 300 membres à travers près de 50 pays. Les membres, connus sous le nom de « Jewish Diplomats » (JDs), viennent d'un large éventail de milieux professionnels.