Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Mort de Shireen Abu Akleh : un tsunami médiatique

16 Mai 2022 | 548 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Opinion

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Je veux tout d’abord vous souhaiter une bonne semaine, car celle qui vient de s’achever a été très difficile. Un tsunami médiatique s’est abattu sur nos écrans, nos tablettes et dans nos journaux suite à la mort malheureuse de la Journaliste palestinienne dans les rues de Jenine.

Parce qu’il est dans notre éthique et dans notre tradition de ne jamais se réjouir de la mort de quelqu’un fut-il le pire ennemi, la mort de cette femme a été un choc et cela à double titre: d’abord et surtout parce qu’elle est un être humain et que sa vie comme toute vie est un bien trop précieux et deuxièmement parce qu’elle était journaliste.

Quel drame que de voir cette femme tomber sous les tirs lors d’un reportage sur une zone de guerre !

Ce drame aurait dû nous inspirer à tous le silence, le recueillement et surtout le désir de savoir dans quelle circonstance cela s’est déroulé.

Cela aurait été la logique, mais qui peut parler de logique lorsque cela se déroule au Moyen-Orient et a fortiori lorsqu’Israël est concerné ?

Les biens pensants, le tribunal islamo-gauchiste et les propagandistes propalestiniens antisionistes ont immédiatement tranché et condamné.

Pour eux, il ne peut y avoir d’autres coupables que Tsahal, donc Israël, donc les juifs.

Pas la moindre retenue, pas la moindre commission d’enquête, pas la moindre analyse balistique, la condamnation directe et totale.

Pour eux, pas le moindre doute, au milieu des tirs fournis, à l’aveugle, par les terroristes palestiniens et ceux des soldats israéliens, dans les rues sinueuses de Jenine, une seule balle pouvait être la cause de ce drame et elle ne pouvait être qu’israélienne et même intentionnelle !

Quelle honte !

Le drame a été que tous les organes de propagande, l’AFP en tête, ont fonctionné à plein régime et que partout dans le monde, dans les territoires et même en Israël une foule hystérique s’est précipitée. Partout, les accusations pleuvaient et en Israël, un climat insurrectionnel s’est installé sous la houlette des mouvements palestiniens. Nous avons assisté à des scènes d’une violence inouïe. Comme je le dis et je le répète, jamais je ne me réjouirais de la mort d’un être fut-il un ennemi !

Cette malheureuse journaliste, connue depuis toujours pour ses reportages en arabe appelant à la haine d’israël et au soulèvement aurait mérité une commission d’enquête et un enterrement digne.

Au lieu de cela cette dame est devenue un instrument de propagande.

Les images de son enterrement sont insupportables.

Les images de la foule qui dans les rues de Jérusalem, capitale de Israël, défile en arborant les drapeaux palestiniens, appelant à la destruction d’Israël et arrachant les drapeaux Israéliens sur son passage sont elles aussi insupportables !

Tout comme les images de ces étudiants arabes Israéliens défilant à l’université de Tel Aviv, drapeaux palestiniens en mains et appelant à la disparition d’israël, le jour de ce qu’ils appellent la Nakba : la catastrophe, sont intolérables .

La mort de cette malheureuse Journaliste mérite la vérité et nous devons l’exiger et l’attendons. Le tapage médiatique doit cesser et chacun doit retrouver son calme et la sérénité.

Les guerres où qu’elles soient et celle contre le terrorisme aussi, sont des drames et des catastrophes. Car elles sont accompagnées d’un cortège de morts et de blessés.

Jamais je ne me réjouirais de la mort de quelqu’un, j’aspire à la vérité et espère la paix.

Gil Taïeb

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -