Richard Prasquier

Ancien Président du CRIF

Le billet de Richard Prasquier - Elisabeth II, les Juifs et Israël

15 Septembre 2022 | 262 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Je suis Israélien, je suis Charlie
|
13 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Pages

Opinion

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 Janvier 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Pages

Alors Papa, qu’est-ce que ça t’a fait, la mort d’Elisabeth ? me demandait d’une voix narquoise mon fils depuis Israël.

Je lui ai répondu qu’elle avait été un ancrage dans la mémoire de milliards d’individus. Tant de choses avaient changé depuis son couronnement et elle, elle restait là, immuable…

Chef des 56 Etats du Commonwealth et de ses 2 milliards et demi d’habitants, gouverneur suprême de l’Eglise anglicane, Reine d’Angleterre quand Churchill était Premier Ministre, avec Truman aux Etats Unis et Staline en URSS, Elisabeth II a exercé son métier jusqu’à l’âge de 96 ans, intronisant dans les règles Liz Truss, la nouvelle Première Ministre, 48 heures avant de tirer sa révérence au monde.

Au regard de la froideur de la reine après la mort de Diana, les commentateurs ne donnaient pas cher de la survie de la monarchie. Vingt cinq ans plus tard, Elisabeth s’en va, entourée d’un respect universel. Si je ne craignais d’être irrévérent, je dirais « Chapeau l’artiste! ».

Les images de son couronnement, en juin 1953, sont mes premiers souvenirs télévisés.  Elles avaient un autre cachet que celles, six mois plus tard, des parlementaires déposant leur bulletin pour l’élection du Président de la République française, 13 tours d’un interminable scrutin pour élire M.René Coty. Son pouvoir politique était analogue à celui de la reine d’Angleterre, c’est-à-dire presque nul, mais le prestige n’était pas le même…

En France, la révolution a accouché de la Terreur. En Angleterre, le Bill of Rights de 1689, qui délimitait les droits de la royauté, avait été accepté par le nouveau souverain, Guillaume III d’Orange, qui avait envahi le pays avec succès. Ce fut le début de la démocratie parlementaire, ce régime de liberté qui a transformé le monde.

Au XIXe siècle les monarques anglais étaient souvent brocardés dans les journaux. L’homme qui a apporté à la dynastie le prestige qui lui manquait, c’est Benjamin Disraeli, né dans une famille juive, devenu anglican à l’âge de 12 ans. Il fit de Victoria une Impératrice des Indes et l’icône mondiale de la respectabilité.

Il est un jalon dans la relation historique très particulière de l’Angleterre avec ses Juifs.

Expulsés au XIIIe siècle après nombre de massacres, sur lesquels des découvertes génétiques à Norwich viennent d’apporter d’étonnantes précisions, les Juifs furent réadmis en 1656. L’histoire mérite d’être contée : Menasse ben Israël, rabbin à Amsterdam, vient exhorter les Anglais à accueillir les Juifs ; il pense que dans les forêts amazoniennes on a trouvé des descendants des Dix Tribus perdues et soutient que le retour des exilés va hâter l’arrivée du Messie. À l’époque, l’attente eschatologique est forte, Cromwell est au pouvoir et il rêve de placer l’Angleterre à l’origine d’une ère nouvelle. Les premiers Juifs, des sépharades italiens, s’installent dans le pays. Ils vont prospérer mais ne feront pas venir le Messie.

Bien plus tard, des dispositions messianiques, par exemple chez Lord Balfour, pour ne citer qu’un nom, vont aider le sionisme à progresser, pas toujours d’ailleurs parmi les Juifs anglais…

Charles a été circoncis par un mohel (Elisabeth préférait que le travail fût fait par un expert), mais la circoncision n’est pas, contrairement à ce qu’on a prétendu, une règle dans la famille royale. Les liens que celle-ci aurait avec le judaisme sont des légendes dont des historiens ont analysé le cheminement, typique de la fabrication de fake news. Inversement, certains ont glosé sur l’attirance de la famille pour le nazisme : cela s’applique avec certitude au Roi Édouard VIII qui fut heureusement contraint d’abdiquer, mais ni à son frère George VI, ni à sa nièce Elisabeth.

Les relations de la communauté juive avec la Reine ont été excellentes et Lord Sacks, l’ancien Grand Rabbin, était un ami personnel du Prince Charles.

Mais les inclinations sionistes britanniques n’avaient malheureusement pas résisté à la Realpolitik. Au pire des moments, quand les Juifs tentaient de fuir le nazisme, puis quand les survivants voulurent quitter les pays où leurs proches avaient été exterminés, le Livre Blanc dressa un barrage contre l’Alyah. Les luttes des organisations sionistes contre les Anglais contiennent des épisodes impitoyables. Elisabeth, alors jeune princesse, était la fille du roi au nom duquel des Juifs étaient pendus en Palestine alors que des soldats anglais y étaient tués, comme lors de l’attentat du King David. 

Est-ce que ces souvenirs sont à l’origine du refus de la Reine d’inclure Israël dans la liste des 120 pays qu’elle a visités au cours de son règne ? C’est probable. Elisabeth exprimait peu ses sentiments, mais je pense qu’elle n’avait pas pour Israël un amour débordant. Cela dit, plusieurs membres de sa famille ont visité Israël et divers Présidents Israéliens ont été reçus avec les honneurs à Buckingham.

Lorsqu’il était bébé, son mari, le futur Duc d’Édimbourg, avait été exfiltré de Grèce dans des conditions rocambolesques lors d’une révolution contre le Roi son oncle. Or, la Grèce est le seul pays de l’Union Européenne à ne pas avoir reçu de visite de la Reine Elisabeth. Sa Majesté avait la mémoire longue…

L’émotion unanime et tranquille qui saisit la société britannique est frappante. J’ai pensé à la réaction admirable de ce peuple au cours de la Guerre et je me suis dit que Israël aussi a su jusqu’à maintenant rester soudé aux moments cruciaux, dans la peine et la menace, quelles que fussent les bisbilles internes. Cela s’appelle le patriotisme, qui est une richesse à chérir, et cela n’a rien à voir avec un nationalisme agressif. La guerre en Ukraine fournit aujourd’hui un modèle pour cette indispensable distinction.

 

Richard Prasquier