Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Ensemble, nous devons nous élever contre la haine

04 Octobre 2019 | 119 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Francis Kalifat a bien connu Robert Castel, durant les dernières années de sa vie. Ce fut une très belle rencontre, il garde en mémoire de beaux souvenirs. Francis Kalifat était présent à son enterrement. 

Martine Ouaknine est adjointe au Maire de Nice, déléguée au devoir de mémoire, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, conseillère métropolitaine et départementale, présidente honoraire du Crif Sud-Est.

Pages

Actualité

Découvrez mon discours prononcé lors de la plénière de clôture de la 11ème Convention nationale du Crif, le 14 novembre 2021, en présence du Premier ministre Jean Castex.

Pages

Antisémitisme

J'ai recueilli pour la newsletter du Crif les réponses aux questions posées à cet homme qui, pris dans le tourment de l’histoire-celle avec sa grande hache dont parlait Perec- est resté libre jusqu’au bout des ongles

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Pages

Je veux tout d’abord exprimer mon soutien aux victimes et aux endeuillés de l’attaque meurtrière à la préfecture de police de Paris. J’espère que toute la lumière sera faite sur ce drame qui a frappé des policiers au sein même de ce bâtiment. 

Un acte qui montre une fois de plus que la haine, pour quelque raison que ce soit, conduit des Hommes au demeurant normaux à commettre l’irréparable et à semer la mort.

La Haine, un créneau dont nombreux se saisissent pour manipuler les faibles et les transformer en criminels. La Haine, qui aujourd’hui est un fond de commerce pour certains idéologues populistes ou religieux qui cherchent à réveiller la bête immonde qui dort au fond de chaque être. La Haine, qui transforme certains croyants en intégristes assassins. La Haine, qui fait d’un citoyen lambda un extrémiste raciste, xénophobe, homophobe ou antisémite.

Cette Haine qui tue ! 

La Haine qui divise !

La Haine qui capte des voix !

La Haine, qui commence par des mots ou des gestes anodins et qui se transforme dans la tête de certains.

Quand un simple croyant devient islamiste intégriste. Quand les populistes Mélenchon, Le Pen, Zemmour alimentent les peurs et les faiblesses, et les transforment en dogmes. 

 

« Pas d’amalgame » dit-on ? Oui, pas d’amalgame simpliste qui alimente le racisme.

Mais on ne peut ignorer le lien qui fait de ces  idéologues dangereux les manipulateurs responsables du passage à l’acte de tous ceux,  en manque de repères et qui se sent abandonné.  Chacun de ces gourous trouve ses idiots utiles, qui par leur présence, leur discours ou leur silence cautionnent ces êtres dangereux. 

Chacune de ces menaces est à combattre avec la même force car il n’existe pas de bonnes haines. 

Parfois même il faut savoir pardonner même s’il ne faut jamais oublier. En cette veille de Kippour, prions le ciel de nous accorder ce pardon même si pour nous, simples humains et mortels, il est parfois difficile de le faire. 

Gil Taïeb

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -