Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Rétablir la vérité sur Israël et la vaccination

15 Février 2021 | 124 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Pages

Actualité

Lors de la cérémonie nationale d'hommage commémorant le Vel d'Hiv, le Président du Crif s'est dit "choqué et révolté par les images indécentes des récalcitrant à la vaccination arborant l’étoile jaune et faisant des raccourcis honteux. C’est un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Israël

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Portrait de Sophie Taïeb
Incendie du tombeau de Joseph
|
16 Octobre 2015
Catégorie : Israël

Détruire la cité ancienne de Palmyre et faire brûler le tombeau de Joseph reviennent-ils vraiment au même ? Pas pour tout le monde.

Quand les larmes se transforment en espoir d'un monde meilleur.

Maxime Perez est journaliste, correspondant pour la presse française en Israel et spécialiste des affaires militaires pour la chaine i24News.
Marc Knobel Directeur des Etudes du CRIF à confié à Maxime Perez le soin de présenter une étude sur l'Opération Bordure Protectrice.

Lundi dernier, l’ancien Président de la République était en Israël. Une visite étrange, hybride où le mélange des genres s’ajoute à la confusion des rôles.

Les français d'Israël, et en particulier ceux qui ont immigré de France durant les quinze dernières années, ont en grande majorité souhaité la réélection de Benjamin Netanyahu.
Déçus par l'attitude des politiques français face à l'islamisme et l'antisémitisme, beaucoup voient en Bibi un dirigeant politique charismatique doté d'une capacité à affirmer avec une assertivité rare la cause d’Israël à la face du monde et savent que ses concurrents en politique n'ont pas cette compétence exceptionnelle.
De plus, comparant la réussite de l'économie d'Israël face à la faillite de l'économie française, ils ne comprennent pas pourquoi la plupart des médias israéliens et analystes politiques sont tellement critiques envers celui qu'ils considèrent à juste titre comme un héros du peuple juif. 

Le 17 mars dernier, les israéliens ont voté et réélu Benjamin Netanyahou.

Pages

Opinion

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Patricia Sitruk est membre du Comité directeur du Crif

Pages

J’aimerais revenir sur un incident qui nous a tous scandalisés mais qui est tellement symbolique. Cela s’est passé lors de l’émission C dans l’Air de France 5 le vendredi 12 février. Cette émission était consacrée à la lutte contre la COVID-19. L’un des invités était le docteur Patrick Pelloux, médiatique urgentiste dont les interventions professionnelles sont le plus souvent très appréciées. 

Mais là, quelle fut notre surprise, voire notre stupéfaction de l’entendre répondre au Journaliste Axel de Tarlé qui l’interrogeait sur la situation en Israël et l’apparente réussite de la politique de vaccination.

Je cite « ils réussiront en même temps s’ils vaccinent la Palestine, car à l’heure actuelle il y a une espèce d’embargo du vaccin sur la Palestine qui pose vraiment des questions sur l’accès au vaccin »

En direct sur le service public, l’urgentiste venait d’accuser l’état d’Israël d’empêcher les palestiniens d’acquérir le vaccin !

Cette affirmation n’appelant aucune rectification du journaliste. Le choc a été immense et nombreuses furent les réactions. 

Certains connaissant très bien Patrick Pelloux se sont adressés directement à lui afin d’obtenir une explication quant à l’origine de cette accusation très grave. En toute bonne foi, Patrick Pelloux a donné ses sources :  certains articles de presse et un communiqué de la ligue des droits de l’homme, la fameuse LDH, qui depuis quelques années a tronqué son impartialité contre un militantisme tiers-mondiste caricatural qui n’œuvre plus pour les droits de l’Homme mais pour les combats de certains Hommes souvent aux dépens de la vérité. Cette organisation est présidée par Monsieur Tubiana, persuadé que par ses origines, il aurait le droit d’être un anti sioniste qu’on ne pourrait accuser d’antisémitisme. 

Suite aux preuves apportées par ses amis en lesquels il a totalement confiance et qu’ici je veux remercier, l’urgentiste n’a pas hésité à faire un nouveau tweet dans lequel il précisait les choses : « il félicitait Israel pour sa campagne exemplaire de vaccination et précisait que ce pays ne sera protégé définitivement que si la « Palestine » l’était aussi et que si cette dernière acceptait les vaccins » nuance importante et précision essentielle : si la Palestine acceptait les vaccins qui lui étaient proposés par Israël !

Une vérité rétablie malheureusement avec moins d’audience qu’une émission de TV très regardée mais une mise au point importante et une honnêteté intellectuelle qu’il faut aussi apprécier. Rares sont ceux qui acceptent de revenir sur leurs déclarations. Surtout lorsqu’elles font partie de l’idée dominante et de la bien pensance. 

Par contre, cet incident montre encore s’il le faut, la responsabilité des organisations et des médias dans la diffusion des fake News qui attisent la haine. N’est-il pas temps de revoir et d’interroger l’éthique journalistique ?

N’est-il pas du devoir d’un journaliste de connaître ses dossiers et de les préparer en toute honnêteté ?

À lire souvent la presse et écouter les médias, cette question reste entière pour nombre de sujets et très souvent en ce qui concerne la situation au Moyen-Orient. Cet incident sur France 5 nous oblige à une extrême vigilance et devrait obliger l’émission C dans l’Air à revenir sur ce sujet qui montre du doigt Israël et par ricochet accuse les juifs de vouloir la mort des palestiniens ?

France 5 doit rétablir la vérité !

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -