Blog du Crif - Tempête Alex : la naturelle solidarité des associations juives, par Martine Ouaknine

23 Octobre 2020 | 152 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Souvent l’on oublie de parler d’eux

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Portrait de Dov Maimon
Paradoxes de la politique israëlienne
|
09 Novembre 2015
Catégorie : France

"A vos crayons citoyens, à la politique citoyens. Si nous voulons que les choses se fassent il va falloir que certains d’entre nous se bougent."

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
Le dialogue renoué
|
29 Juillet 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Pages

Actualité

Suite à l'annonce de l'adoption de la directive de l'E.U sur l'étiquetage des produits israéliens le Crif a réagit à travers un communiqué, j'ai voulu dénoncer la décision française et l'obessession israelienne.

J'ai répondu aux questions de Sputnik news.

« Si on parlait de la France ? Français, juifs et citoyens » : c’est le thème de la 7e Convention nationale du Crif le dimanche 4 décembre au Palais des Congrès de Paris.

C’est une étonnante indifférence qui entoure la mise en lambeaux de la ville d’Alep en Syrie.

Donald Trump est un excentrique narcissique qui au cours de sa campagne électorale a fait du mensonge une arme redoutable.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Portrait de Jean Pierre Allali
ADIEU SHIMON
|
29 Septembre 2016
Catégorie : Actualité

L'ancien président de l'État d'Israël, mon ami Shimon Peres, prix Nobel de la Paix 1994 est mort dans la nuit du 28 septembre 2016. Il avait 93 ans.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Pages

Martine Ouaknine est adjointe au Maire de Nice, déléguée au devoir de mémoire, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, conseillère métropolitaine et départementale, présidente honoraire du Crif Sud-Est.

Le Vendredi 2 octobre, en quelques heures, les 3 vallées de la Vésubie, de la Roya et de la Tinée qui composent le pittoresque paysage  entre mer et montagne, ont été dévastées.

L’avis d’alerte lancé par la Préfecture et accompagné de la fermeture de tous établissements scolaires avait pu paraître à certains, excessif, sauf quand les éléments se sont déchaînés, emportant tout sur leur passage : habitants, sauveteurs, maisons, véhicules et végétation et semant la désolation. 

Le spectacle stupéfiant de routes et de ponts coupés en deux, de rivières transformées en torrents avec une montée des eaux que rien ne semblait pouvoir arrêter. Plus de 100 maisons effondrées comme des châteaux de cartes et toute communication avec l’extérieur coupée pendant de très longues heures.

À la nuit tombée, s’ajoutaient les baisses de température et la crainte de ne pouvoir porter secours aux victimes.

Les nombreuses personnes sidérées et traumatisées, certaines ayant tout perdu, ont été rapatriées sur Nice, par les hélicoptères de l’aviation civile qui ont fait pendant plus de 15 jours, des rotations ininterrompues de 8h du matin à 22h.

Tous les villageois entendent revenir dans ces villes qui constituent leur identité même s’ils n’ignorent pas que la reconstruction sera longue et difficile avec l’objectif de se prémunir d’autres catastrophes. 

La mobilisation des élus a été à la hauteur de ce que ces villages de montagne représentent pour eux : une partie indissociable de leur patrimoine. Tous les services publics ; agents des métropolitains, du département, de la gendarmerie, les pompiers, les forces de police et de la sécurité civile, les agents préfectoraux ont été impressionnants par leur efficacité et leur dévouement.

Le Département des Alpes Maritimes, la Région Sud et la Principauté de Monaco ont voté des aides importantes. La Métropole a souhaité voter un budget conséquent d’un milliard d’euros non seulement pour reconstruire ces vallées et permettre à ses habitants de retourner y vivre, mais pour que ces villages redeviennent très vite la vitrine du tourisme alpin azuréen. 

Pour accompagner les personnes évacuées vers l’aéroport de Nice, la grande salle de concerts du Palais Nikaia de Nice a été transformée en centre de collecte des dons en nature. 

Une cellule d’aide et d’assistance a été mise en place à la Maison d’accueil des Victimes (MAV) de la Ville de Nice, autour d’une plateforme téléphonique unique et de 3 pôles accompagnement psychologique et social, logistique (rapatriement et hébergement avec une cellule dédiée à la reconstitution des documents d’état civil et la rescolarisation des enfants), - juridique (conseils aux sinistrés et démarches auprès des assureurs et services fiscaux, appel aux propriétaires de logements vacants de les mettre à disposition).

C’est aussi dans ce territoire privilégié baigné de soleil, avec une mer d’azur et un ciel lumineux que des pages de vies se sont écrites et on n’en rappellera que quatre d’entre elles, expliquant que la Communauté juive (Crif, Consistoire de Nice, FSJU national, B’nai B’rith Régional, Mouvement Massorti, Mouvement Habad, Keren Hayesod) ait spontanément tenu à manifester sa solidarité matérielle et financière envers une région qui fut le berceau d’accueil bienveillant de tant de juifs italiens, français ou apatrides venus se réfugier en zone libre ou rapatriés d’Afrique du Nord. 

  • La Communauté juive sera la première à voter massivement le rattachement du Comté de Savoie à la France et à apporter à l’économie un essor important notamment avec le port de Nice. 
  • André Jacob, architecte brillant (second Grand prix de Rome) et père de Simone Veil, s’installera en 1924 à Nice avec sa famille et réalisera de nombreux projets dans ces vallées avant d’être déporté en 1944. Ses petits fils inaugureront le mur des Justes édifié par la Ville de Nice,  La Ville de Nice a su affronter les démons du passé et engager un travail de mémoire très important avec le Département et les voyages de la mémoire depuis plus de 18 ans.
  • Serge Klarsfeld réfugié à Nice avec sa famille à l’âge de 8 ans, verra son père arrêté par la gestapo mais reviendra chaque année en pèlerinage pour transformer cette période douloureuse en œuvre pédagogique : une plaque sera posée en face de l’hôtel Excelsior, siège de la gestapo et Serge et Beate Klarsfeld ont largement contribué à la réalisation du Mur des Déportés inauguré par la Ville de Nice en 2020.  
  • Les douloureux souvenirs du passé ont été ravivés par le sort de Saint Martin Vésubie, ville nommée Juste parmi les nations, qui a sans doute le plus souffert de cette catastrophe. 

Une telle solidarité répond donc à l’un des préceptes de « justice » du judaïsme à l’égard d’un territoire qui lui tient à cœur, car terre d’accueil depuis toujours.  

 

Martine Ouaknine

Adjointe au Maire de Nice, déléguée au devoir de mémoire, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, conseillère métropolitaine et départementale, présidente honoraire du Crif Sud-Est.