Blog du Crif - Guy Béart avait raison

07 Octobre 2019 | 647 vue(s)
Catégorie(s) :
France

À l'occasion des 80 ans du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), les membres du Crif ont été reçus à l'Élysée par le Président de la République, Emmanuel Macron, et Madame Brigitte Macron, lundi 18 mars 2024. Le Président du Crif, Yonathan Arfi, a prononcé un discours à cette occasion. 

Pages

Actualité

Chronique de Bruno Halioua, diffusée sur Radio J, lundi 12 février à 9h20.

Pages

Il y a juste une semaine avaient lieu les obsèques de Jacques Chirac aux Invalides puis à Saint - Sulpice. Marine Le Pen avait fait savoir "urbi et orbi" qu’elle comptait s’y rendre. La réponse de Claude Chirac a été rapide et claire : la présidente du Rassemblement National n’était en rien la bienvenue.
 
En agissant ainsi, la fille de l’ancien chef de l’Etat était fidèle à son père, qui a toujours refusé le moindre contact avec l’extrême droite. La décision de Claude Chirac n’a fait l’objet d’aucun commentaire politique ou médiatique.
 
Cela ne vous rappelle rien ? Lorsque Francis Kalifat a déclaré qu’il ne souhaitait la présence ni de Marine Le Pen ni de Jean - Luc Melenchon à la marche organisée par le Crif en hommage à Mireille Knoll, quel tollé, mes aïeux ! Pendant plusieurs jours que n’a-t-on entendu : atteinte à l’unité nationale, confusion entre la politique et un hommage qui doit rassembler tous le Français, sectarisme hors de propos et j’en passe... Il y a quelques mois, la polémique envahissait la presse ; aujourd’hui silence radio. 
 
Cela me fait penser à la chanson de Guy Béart : "Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté...Ensuite sans problème parle le deuxième". Le chanteur avait tout compris.