Jean Pierre Allali

Jean-Pierre Allali

Lectures de Jean-Pierre Allali - 5 jours de la vie d'une femme, par Evelyne Dress

21 Juin 2023 | 127 vue(s)
Catégorie(s) :
Opinion

Pages

5 jours de la vie d'une femme, par Evelyne Dress (*)

 

On sait bien que l’amour n’a pas d’âge. Mais quand même ! Il y a des limites. Comme le dit l’auteure, « À 70 ans, la plupart des femmes ont derrière elles une vie bien remplie : un mariage raté, des enfants décevants, une ménopause qui a tout chamboulé ». N’empêche. Eva Feld (Evelyne ?), avocate, 70 ans et divorcée, Juive mais qui n’aime pas beaucoup les Juifs, se retrouve seule la veille de Noël. Elle ne va tout de même pas se laisser abattre. Alors, direction Biarritz via Orly. Une chambre lui est réservée à l’hôtel du Palais, un palace prestigieux à plus de mille euros la nuit. Et c’est parti pour l’aventure et la drague. Cinq jours, et même six, de la vie d’une femme mure, mais avide de sensations. « Qui a dit qu’une femme de plus de 70 ans n’avait plus de libido ? »

Jour 1 : Son ex, Bruno, récidiviste des coups de canif au contrat de mariage, est ailleurs, tout comme ses enfants, partis à la montagne. Dîner de gala à La Rotonde (C’est mieux que chez Goldenberg dans le Marais). Le foie gras n’est pas cacher et la bouteille de Château Pavie est à 160 euros. La tête tourne. Direction, le lit.

Jour 2 : La gueule de bois. Direction le buffet pantagruélique. Elle espérait attirer l’attention d’un jeune touriste. C’est un septuagénaire aux cheveux blancs, amateur de golf, de spa et de hammam (comme à la rue des Rosiers !) qui la courtise, Henry Lassa. Comme le dit un proverbe yiddish : « On ne peut pas danser à tous les mariages au même moment ! ». La jeunesse montre enfin le bout de son nez par le biais du kiné, Salim. Des mains puissantes et une voix douce. Dîner avec Henry, mais les pensées d’Eve sont ailleurs, du côté du fringant Salim.

Jour 3 : Le manque de liquidité se fait pressant. Eve met sa bague de fiançailles en dépôt-vente chez le joaillier Benjamin David avant d’aller consulter Madame Joséfa, la voyante et de retrouver Henry, devenu son confident.

Jour 4 : Direction Bilbao en voiture. Une occasion de disserter sur la Kabbale avant de visiter le musée Guggenheim. Bonne surprise : au téléphone, la bague est vendue. Mauvaise surprise : on croise Salim en galante compagnie. Le monde est petit.

Jour 5 : Ballade sur plage avec Henry avant de récupérer 19 000 euros chez le bijoutier. Retrouvailles avec Salim et la table de massage. On apprend que le beau jeune homme est marié et père d’une petite Samia. Il est temps de retrouver Paris.

Jour 6 : Comme il est dit dans la Torah : « J’ai mis dans tes mains la vie et la mort. C’est la vie que tu choisiras ». Il est temps de remettre les pieds sur terre. Direction Paris avec, à bord de l’Airbus 320 une surprise de taille.

 

Détente assurée. À découvrir !

 

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions Glyphe, janvier 2022, 156 pages, 15 €

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -