Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - La falsification de l'Histoire, Éric Zemmour, l’extrême droite, Vichy et les Juifs

30 Mai 2023 | 268 vue(s)
Catégorie(s) :
Opinion

Pages

La falsification de l'Histoire, Ériz Zemmour, l'extrême droite, Vichy et les Juifs, par Laurent Joly (*)

 

Ce petit livre est une véritable volée de bois vert à l’encontre d’Éric Zemmour et des idées qu’il véhicule. Pour Laurent Joly, le polémiste redoutable et talentueux, auteur du Suicide Français, est l’héritier spirituel de Charles Maurras, de Maurice Barrès, de Louis Veuillot, de Pierre Poujade, d’Alfred Fabre-Luce, d’Édouard Drumont et de Léon Daudet.

L’arme préférée de Zemmour, c’est l’Histoire. Fort de son incontestable érudition, il se targue d’asseoir ses convictions sur une connaissance parfaite de l’histoire de la France et du monde. Zemmour, c’est l’histoire contre la propagande et le savoir contre l’ignorance.  Dès lors, pourquoi ne pas se permettre de prétendre que l’on ne saurait jamais si le Capitaine Dreyfus était innocent ou que le Maréchal Pétain n’était pas si méchant que ça. Tout se passe comme si l’objectif de Zemmour était de faire sauter le verrou posé par Jacques Chirac en 1988. Et peu importe si, pour cela, il convient de réécrire l’histoire du régime infâme de Vichy. Pétain devient le « bouclier » qui était en douce de connivence avec De Gaulle et son « épée ».

Et bien qu’ayant, sans complexes, chaussé les bottes de Jean-Louis Tixier-Vignancour, de Jean-Marie Le Pen et de L’Action Française, Zemmour a le culot de mettre grossièrement ses pas dans ceux du Général De Gaulle. Bref, en un mot comme en cent, « Le cas Zemmour est sans précédent ». Et Laurent Joly de préciser : « Jamais, dans l’histoire politique de la France depuis deux cents ans, un tel profil d’écrivain-doctrinaire marqué à l’extrême droite, n’a été en mesure de jouer un rôle de premier plan ». 

Cette étude donne l'occasion à son auteur de rappeler les écrits d’historiens juifs comme Robert Aron, auteur de L’histoire de Vichy (1956), « invraisemblable de naïveté » et François-Georges Dreyfus, « précurseur académique de Zemmour » et auteur, lui-aussi d’une Histoire de Vichy (Perrin, 1991).

Tout compte fait, tout se passe pour Zemmour et ses prédécesseurs idéologiques, comme s’il convenait de banaliser Vichy pour rendre acceptables des politiques d’exception. Parmi les projets de Zemmour : supprimer les lois mémorielles et abolir la loi Pleven de 1972 créant le délit d’expression raciste. « Toute la méthode de Zemmour est là : prendre un fait réel et le déformer » ou encore « utiliser des sources tronquées ou manipulées ».

Une chose est sûre : on n’a pas fini d’entendre parler d’Éric Zemmour. 

 

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions Grasset, janvier 2022, 140 pages, 12 €

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -