Francis Kalifat

Ancien président

My editorial - UNESCO Votes: let's express the voice of Truth in front of the falsifications of History

27 October 2016 | 19 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Billet d’Ariel Amar*, pharmacien

 

Pages

Actualité

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Israël

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Sophie Taïeb's picture
Incendie du tombeau de Joseph
|
16 October 2015
Catégorie : Israël

Détruire la cité ancienne de Palmyre et faire brûler le tombeau de Joseph reviennent-ils vraiment au même ? Pas pour tout le monde.

Quand les larmes se transforment en espoir d'un monde meilleur.

Maxime Perez est journaliste, correspondant pour la presse française en Israel et spécialiste des affaires militaires pour la chaine i24News.
Marc Knobel Directeur des Etudes du CRIF à confié à Maxime Perez le soin de présenter une étude sur l'Opération Bordure Protectrice.

Lundi dernier, l’ancien Président de la République était en Israël. Une visite étrange, hybride où le mélange des genres s’ajoute à la confusion des rôles.

Les français d'Israël, et en particulier ceux qui ont immigré de France durant les quinze dernières années, ont en grande majorité souhaité la réélection de Benjamin Netanyahu.
Déçus par l'attitude des politiques français face à l'islamisme et l'antisémitisme, beaucoup voient en Bibi un dirigeant politique charismatique doté d'une capacité à affirmer avec une assertivité rare la cause d’Israël à la face du monde et savent que ses concurrents en politique n'ont pas cette compétence exceptionnelle.
De plus, comparant la réussite de l'économie d'Israël face à la faillite de l'économie française, ils ne comprennent pas pourquoi la plupart des médias israéliens et analystes politiques sont tellement critiques envers celui qu'ils considèrent à juste titre comme un héros du peuple juif. 

Le 17 mars dernier, les israéliens ont voté et réélu Benjamin Netanyahou.

Pages

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

As usual, UNESCO has given in to its infamous obsession of Israel, joined to a dramatic falsification of history, last week through the Executive Committee and today through the Heritage committee.

Is the "Western Wall", a Jewish place? No! says Unesco. These resolutions and mention of "the Western Wall of the Al-Aqsa Mosque / al-Haram al-Sharif," make the "Kotel" an integral part of the Al-Alqsa mosque.

We were upset by the anti-Israel obsession of UNESCO. We are now dismayed by the perversion of UNESCO's own values: History as a common wealth gives way to historic lies, promotion of culture and education to political manipulation.

CRIF has been actively resolute for months to ask Irina Bokova to stop these revisionist resolutions which dishonor UNESCO.

Everyone knows that UNESCO is a forum where majorities are automatic from the bloc of Arab and Muslim countries, where the voices of the totalitarian regimes of all kinds are worth more than those of democracies. But these resolutions mark a red spot for UNESCO, such as the resolution "Zionism = Racism" had defiled the UN in 1975.

To that anger towards UNESCO, the choice made by France to abstain in the vote of the Executive Committee constitutes a deep disappointment for the CRIF.

Some pretend that France corrected the error of last April favorable vote. It is giving very little sense for abstention! Abstain when it comes to choosing between truth and falsehood, between honor the history and infamy of revisionism, is not worthy of France and its values. The expression of a back-to-back reference is intolerable and indecent.

The CRIF had warned the President of the Republic François Hollande on several occasions on the echo of this vote with the French population of all backgrounds, which cannot bear to see France give up defending the history and truth. Another vote was possible which the United States, Germany, and the UK made.

I met last Friday the French Minister of Foreign Affairs, Jean-Marc Ayrault, to whom I solemnly expressed our disappointment to the French vote, and our anger at UNESCO.

The CRIF will continue with its modes of action, i.e. political, institutional and media action, to express a faithful voice to Truth. You can count on my determination that this voice never falter.

Other organizations have chosen to bring this anger in the street and I welcome the initiative of associations calling for a rally tomorrow at 18h to express this disappointment and anger. I invite all member organizations of CRIF to join them to hear a loud, faithful to the truth and history.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT