Francis Kalifat

Ancien président

Ma rencontre avec Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France

26 February 2018 | 226 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Dov Maimon's picture
Paradoxes de la politique israëlienne
|
09 November 2015
Catégorie : France

"A vos crayons citoyens, à la politique citoyens. Si nous voulons que les choses se fassent il va falloir que certains d’entre nous se bougent."

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Virginie Guedj-Bellaïche's picture
Le dialogue renoué
|
29 July 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Pages

Actualité

J'ai répondu aux questions d'Olivier Lerner dimanche 4 décembre lors de notre Convention Nationale

Halte à la discrimination d'Israel, le CRIF proteste suite à la décision d'étiqueter les produits israeliens. 

Suite à l'annonce de l'adoption de la directive de l'E.U sur l'étiquetage des produits israéliens le Crif a réagit à travers un communiqué, j'ai voulu dénoncer la décision française et l'obessession israelienne.

J'ai répondu aux questions de Sputnik news.

« Si on parlait de la France ? Français, juifs et citoyens » : c’est le thème de la 7e Convention nationale du Crif le dimanche 4 décembre au Palais des Congrès de Paris.

C’est une étonnante indifférence qui entoure la mise en lambeaux de la ville d’Alep en Syrie.

Donald Trump est un excentrique narcissique qui au cours de sa campagne électorale a fait du mensonge une arme redoutable.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Jean Pierre Allali's picture
ADIEU SHIMON
|
29 September 2016
Catégorie : Actualité

L'ancien président de l'État d'Israël, mon ami Shimon Peres, prix Nobel de la Paix 1994 est mort dans la nuit du 28 septembre 2016. Il avait 93 ans.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Pages

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

L'entretien a débuté par une large introduction sur la nécessité de cette rencontre et le contexte dans laquelle elle intervient. 

"Nous avons été profondément choqués par le vote de la loi polonaise visant à criminaliser toute référence à la responsabilité polonaise pour les crimes commis par le régime nazi pendant la Shoah" ai-je déclaré. J'ai néanmoins précisé que le Crif comprenait parfaitement que la dénomination "Camp de la mort polonais" ne correspondait pas à la réalité historique en ajoutant qu'il s'agissait de camps d'extermination nazi installés en Pologne. En revanche, j'ai insisté sur la gravité de la décision récente de criminaliser tout propos qui indiquerait une responsabilité ou une co-responsabilité des Polonais dans les crimes de la Shoah.

Je suis également revenu sur les propos du Premier ministre polonais à Munich, lesquels ont situé la responsabilité de la Shoah sur les Juifs eux-mêmes. "Ces propos sont blessantes, inacceptables et totalement contraires à la vérité historique" ai-je assuré avant de poursuivre "Cela revient à faire des victimes les bourreaux".

Monsieur Tomasz Młynarski a expliqué qu'à l'occasion d'un entretien avec le journal allemand Die Welt, le Premier ministre avait pu revenir ses déclarations, qu'il estime avoir été sorties de leur contexte. J'ai alors insisté sur le caractère inacceptable de ces propos quel qu'en soit le contexte et expliuait qu'ils devaient être retirés.

 
L'Ambassadeur a rappelé qu'il trouvait absolument inacceptable sur le plan humain et religieux l'existence de la Shoah. Il déplore que les camps de la mort se soient trouvés en Pologne, alors occupée par le régime nazi du troisième Reich tout en précisant que la Pologne avait payé un prix très lourd. 

Cette rencontre a été l'occasion de rappeler la longue histoire des Juifs de Pologne, vieille de 1000 ans, ainsi que le contexte d'antisémitisme profondément ancré dans la période d'avant-guerre en Pologne. J'ai invité à se souvenir que la communauté juive polonaise avant la Shoah était forte de 3 millions de personnes, et que sa quasi-totalité avait été exterminée par les nazis.

j'ai encore ajouté que par cette loi, c'est une partie de l'histoire de la Shoah qui est remise en cause et que la grandeur d'un pays réside aussi dans sa capacité à regarder son histoire tant dans sa part de lumière que dans sa part d'ombre. J'ai aussi insisté sur la nécessité de laisser les historiens travailler librement sur le sujet. 

Monsieur l'Ambassadeur a profité de la rencontre pour exposer le projet d'organiser dans les mois à venir deux manifestations culturelles : une exposition sur 1000 ans de vie juive en Pologne, et un événement autour des racines polonaises juives de l'Etat d'Israël. 

En conclusion de l'entretien, Tomasz Młynarski a manifesté une volonté d'apaisement. J'ai rappelé que le message du Crif sur la nouvelle loi demeurait clair et sans ambiguïté et qu'il était souhaitable que l'examen de la loi par le tribunal constitutionnel apporte les éclaircissements et les correctifs indispensables à l'apaisement souhaité.  

 
David-Olivier Kaminski, membre du Bureau exécutif du Crif et Robert Ejnes, Directeur exécutif du Crif, ont également assisté à la rencontre.

Le Crif vous propose :