Jean Pierre Allali

Jean-Pierre Allali

Lecture de Jean-Pierre Allali - La médecine de Maïmonide. Quand l’esprit guérit le corps, par Ariel Toledano

29 August 2018 | 309 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Dans ce courrier, j'ai félicité Audrey Azoulay pour son élection. J'ai également attiré son attention sur les positions récentes de l'Unesco sur Jérusalem et commente les relations passées de l'organisation avec le Crif.

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Invité's picture
#BlogDuCrif - Devoir de mémoire
|
20 September 2017
Catégorie : France

Il y a 76 ans, le 15 décembre 1941, 69 hommes ont été fusillés au Fort du Mont Valérien à Suresnes, dans les Hauts de Seine par les autorités d’occupations allemandes. Ces hommes, français et étrangers, furent arrêtés par les forces de polices françaises de la Préfecture de police du département de la Seine (à l’époque).

Je vais vous raconter l’histoire de Moritz Singer, mon oncle, le frère de ma mère, un de ces fusillés.

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Pages

Opinion

Découvrez ma lecture du livre de Ginette Kolinka, "Retour à Birkenau".

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

LA MEDECINE DE MAÏMONIDE - Quand l’esprit guérit le corps, par Ariel Toledano*

Tout ce que vous avez toujours eu envie de savoir sur Maïmonide sans jamais oser le demander. Le docteur Ariel Toledano vous l’offre dans son nouveau livre. Comme on l’apprend dès le début de l’ouvrage grâce aux repères biographiques proposés, Moïse Maïmonide fils d’un juge rabbinique et dirigeant communautaire, est né à Cordoue le 28 mars 1138. Sa mère, hélas, mourra en couches. En 1160, les Maïmonide quitteront l’Andalousie pour s’installer à Fès, au Maroc. Cinq mois plus tard, la famille quitte le Maroc pour la Terre Sainte. Les voici à Saint-Jean d’Acre. En 1166, ils descendent vers l’Egypte : Alexandrie puis Le Caire. C’est là que mourront tour à tour son épouse et son père. En 1171, Maïmonide se retrouve à Fostat où il devient le chef de la communauté juive égyptienne.

1172 : rédaction de son Epitre au Yemen. 1173 : son frère David meurt lors du naufrage du navire qui le transporte dans l’Océan Indien. 1174 : Maïmonide est médecin à la cour de Saladin.  1180 : Il achève la rédaction en hébreu de son fameux Michné Torah.

1186 : sa seconde femme qu’il a épousé un an auparavant lui donne un fils, Abraham. De 1187 à 1190, il écrit ses Aphorismes médicaux de Moïse. Neuf ans plus tard, il publie son Traité des poisons. Maïmonide est mort à Fostat le 13 décembre 1204. Il sera plus tard inhumé définitivement à Tibériade.

Ariel Toledano nous fait vivre la carrière de cet homme exceptionnel : sa formation médicale, son exercice de la médecine dans un esprit véritablement novateur, ses écrits médicaux qui se veulent une systématisation des connaissances de l’époque : Extraits de Galien, Aphorismes médicaux de Moïse, Aphorismes d’Hippocrate, Traité sur les hémorroïdes, Traité sur les relations sexuelles, Traité sur l’asthme, Traité des poisons et antidotes, Régime de santé, Discours sur l’explication des causes.

L’auteur nous décrit également un texte de Maïmonide découvert en 1932 : « Glossaire de matière médicale », un véritable dictionnaire et nous propose le serment médical qu’aura été la prière médicale de Maïmonide.

Au fil des pages on réalise combien Maïmonide était en avance sur son temps

Une somme sur un grand maître du judaïsme et de la médecine. A découvrir.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Editions In Press. Février 2018. 248 pages. 19 €.