Francis Kalifat

Ancien président

Edito - Le Crif accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne Youtube de Dieudonné

01 July 2020 | 114 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

Pages

Actualité

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Dans leur numéro de janvier, le magazine Youpi, destiné aux enfants de 5 à 8 ans, a clairement laissé entendre à ses jeunes lecteurs qu' "Israel n'était pas un vrai pays".

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Pages

L'annonce, par la plateforme vidéo de Google, de la fermeture (enfin !) de  la chaîne YouTube de Dieudonné M’Bala M’Bala est à saluer.

C’est en ces termes, et par un communiqué de presse, que YouTube explique sa décision : « Après avoir mis à jour nos règlements pour mieux résoudre la question des contenus suprématistes, nous avons assisté à une multiplication par cinq du nombre de vidéos retirées et nous avons mis fin à plus de 25.000 chaînes pour violation de nos règles sur les discours de haine  ». Cette fermeture intervient quelques heures après celle d'autres comptes de personnalités racistes ou antisémites, aux Etats-Unis, accusées de propager des discours de haine. 

En France, c'est sur la chaîne YouTube « Dieudonné officiel », ouverte en 2015, que 550 vidéos de Dieudonné ont été mises en ligne. Comptant plus de 450.000 abonnés, ces vidéos classées par ordre chronologique comptabilisaient pour certaines plus d’un million de vues.

 

"Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine."

 

En cinq à dix minutes, Dieudonné lançait - via ses vidéos publiées sur YouTube - son poison antisémite. Il injuriait ou diffamait gravement (notamment le Crif) et se vautrait dans la grossièreté, tout en jouant allègrement de la moquerie et du ridicule, de la caricature souvent obscène en dressant son misérable répertoire. Dieudonné connaît les transgressions, il sait ce que son public aime, il sait attiser et appâter, courtiser ses fans. 

Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine. Les  procès intentés contre Dieudonné, se sont souvent soldés  par des condamnations pour incitation à la haine raciale. Je ne rendrai pas compte ici de ces procédures judiciaires, tant elles sont nombreuses. Comme l’a rappelé un magistrat, lors d’une audience, le casier judiciaire de Dieudonné M’Bala M’Bala est très chargé, tout comme d’alleurs celui d'Alain Soral.

Cela fait également de nombreuses années que le Crif mène campagne contre l’ignominieuse vulgarisation du négationnisme et de l’antisémitisme par Dieudonné et d’autres, notamment via les vidéos publiées sur sa chaîne officielle YouTube. Plus généralement, cela fait longtemps que le Crif alerte et s’alarme, avec d’autres,  de cet antisémitisme virtuel au quotidien tout en dénonçant l’accroissement régulier des crimes et délits à caractère antisémite et l’apparition d’un nouvel antisémitisme se parant d’antisionisme.

C’est  pour quantifier et analyser ces contenus antisémites que j’ai décidé de de mettre en place un Observatoire de l’antisémitisme en ligne qui a rendu ses premiers résultats en février 2020.

Si il accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne YouTube de Dieudonné, le Crif attend aussi de la plateforme comme de toutes les autres qu’elles poursuivent ce travail d'assainissement du Net en supprimant les  contenus et les chaînes antisémites, racistes, homophobes, négationnistes et islamistes qui y pullulent. Nous restons vigilants et intransigeants.

Le racisme, l’antisémitisme, l'homophobie et les discours de haine n’ont pas leur place sur Internet.

Le combat continue.                                        

Francis Kalifat, Président du Crif