Richard Prasquier

Ancien Président du CRIF

Blog du Crif - Un regard juif sur la visite du Pape en Irak

10 March 2021 | 211 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Suite au vote le 16 décembre 2016 du conseil municipal de Clermont-Ferrand au vœu présenté par les groupes communistes, Front de gauche et Europe écologie, vœu relatif au boycott des produits israéliens fabriqués dans « les territoires palestiniens occupés », le Maire de Clermont-Ferrand a fait paraître dans le journal local la Montagne un communiqué. La présidente du CRIF Auvergne-Rhône- Alpes lui répond…

Au lendemain des déclarations du ministre israélien de la défense, lundi 26 décembre, qualifiant la conférence de paix sur le Proche-Orient qui doit se tenir prochainement à Paris de nouveau « procès Dreyfus », le Crif a condamné des propos « maladroits ».

 
 
 

Pages

Opinion

Fausses rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations, ou fake news, inondent le net. La désinformation va parfois plus loin, prenant la forme de théories à l’apparence scientifique.

L'exposition CHAGALL, LISSITZKY, MALÉVITCH...L'AVANT-GARDE RUSSE À VITEBSK (1918-1922) est à découvrir juqu'au 16 juillet 2018 au Centre Pompidou.

Pages

En 2014 j’accompagnais une petite délégation de Juifs sud-américains reçue par le Pape François qui nous tint dans son espagnol natal un discours inattendu. «Comme Juifs, vous, vous pouvez le comprendre mieux que d’autres, ce qui arrive aux chrétiens d’Orient, c’est un véritable génocide».

Son émotion traduisait une évidente empathie envers les Juifs même si l’expression de génocide, alors couramment utilisée, n’était pas appropriée. La vraie tentative de génocide que Daech a tenté de perpétrer était dirigée contre les yezidis, qui ne sont pas chrétiens, et le Pape en a d’ailleurs parlé en Irak. Les chrétiens d’Irak ont été victimes d’attentats contre les églises, d’assassinats et de déprédations sur un fond d’hostilité populaire qui allait croissant depuis l’intervention américaine  dont ils étaient considérés complices.  Ils ne pouvaient que fuir devant la terreur engendrée par Daech, mais il y avait en réalité des années que les chrétiens quittent un Irak en décomposition: ils étaient 1 500 000  au début du XXIe siècle. Ils seraient aujourd’hui 400 000, certains pensent qu’ils ne sont pas plus de 150 000 et la quasi totalité des jeunes rêvent de partir… Leur avenir est un point d’interrogation.

En me rappelant l’émotion du pape François, je n’ai pas été surpris par ce voyage effectué malgré des risques considérables. L’effort quasi désespéré de cet homme âgé et malade pour planter des graines de paix et de fraternité et  pour rencontrer ceux qui souffrent est digne d’admiration. Mais que peut-il faire dans un monde où le pouvoir se partage entre les cyniques, les narcissiques et les fanatiques en ironisant sur les angéliques, catégorie dans laquelle le Pape François est communément inséré?

Ce fut une belle idée que d’organiser à Ur, au milieu du désert d’où est parti Abraham, le père des croyants monothéistes, une rencontre inter religieuse. Il y avait là les chrétiens, assyriens ou  catholiques chaldéens, les musulmans, chiites ou sunnites, les yezidis et les kakaïs, les mandéens, les zoroastriens et les bahais, tous censés représenter la diversité irakienne, même si certaines communautés sont aujourd’hui minuscules. Tous? Non. Il n’y avait pas de Juifs. Sans dire le nom de Isaac ou celui de Sara, le Pape François a cité le passage de la Genèse où un visiteur annonce à Abraham que son épouse enfantera malgré son âge plus que respectable, et c’est à peu près tout…

D’ailleurs, où aurait-on trouvé un Juif ? On dit qu’il reste quatre Juifs en Irak, tous reclus dans leur maison ; la cinquième est morte en septembre 2020.

Il y a en Irak des musulmans depuis 1 400 ans, des chrétiens depuis 1900 ans et  il y avait des Juifs sur ces terres depuis 2600 ans. L’antique Pumbedita, ville entièrement juive, l’un des deux centres d’origine du Talmud Bavli, cette patrie portable du judaïsme diasporique, s’appelle Fallouja, à l’ouest de Bagdad, qui fut tristement célèbre sous Daech. Les Juifs ont contribué à l’indépendance de l’Empire parthe et sassanide contre Rome, des Juifs irakiens ont créé Shanghai. Ils représentaient au moins le quart de la population de Bagdad en 1900. 150 000 d’entre eux ont été conduits en Israël après la guerre d’Indépendance, après avoir été rigoureusement dépouillés de tout par les autorités. Ceux qui sont restés ont été ensuite  victimes des pires persécutions ….

On souhaite aux très anciennes communautés chrétiennes d’Irak de vivre en paix dans ce pays et le Pape fait tout pour apaiser les esprits. En ce qui concerne les Juifs, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi, je suis plutôt heureux de les savoir en sécurité en Israël. Finalement, cela me console de ne pas les avoir vus à la réunion oecuménique de Ur en Chaldée. Ce n’est pas la première fois qu’un tour de passe passe politiquement correct oblitère les Juifs de la mémoire. Nous y survivrons...

 

Richard Prasquier