Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Manuel bleu contre l’Antisémitisme et la Désinformation, par Raphaël Jerusalmy

22 December 2021 | 212 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Invité's picture
Droit de réponse
|
19 June 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Invité's picture
Retour sur les lieux du Crime
|
29 April 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Opinion

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Manuel bleu contre l’Antisémitisme et la Désinformation, par Raphaël Jerusalmy (*)

 

Les téléspectateurs qui se branchent régulièrement sur la chaîne i24News ne connaissent que lui. Il est de tous les plateaux, de tous les débats. Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure, il a fait carrière au sein des services de renseignements militaires israéliens. « Il y a urgence » nous dit-il dans le petit livre très intéressant qu’il nous propose. Urgence car le monde, victime d’une désinformation de plus en plus envahissante, semble devenu fou. Du moins quand il s’agit du peuple juif et d’Israël. Pour rétablir l’équilibre et faire émerger la vérité, voici un vade-mecum à l’usage de tous les publics. Raphaël Jerusalmy, en bon pédagogue a sérié le sujets et, dans chaque cas, il nous propose un démonstration mathématique : 1,2,3,4,5,6… et encore 1,2,3,4,5,6. Notre expert aligne les arguments qu’il est difficile de rejeter si on est de bonne foi. Car « faire face à la désinformation et aux attaques constantes dont le peuple juif est la cible est aujourd’hui indispensable à la défense de la démocratie dans laquelle nous vivons ».

Le peuple juif, tout d’abord, dont il rappelle l’histoire millénaire souvent douloureuse. Pourtant « bien que souvent brimés, les Juifs contribuent à l’avancement des pays où ils résident dans des domaines aussi divers que l’art, la médecine, le commerce. Respectueux des us et coutumes locaux, ils ne représentent aucune menace ». Le judaïsme, ensuite. Qui n’est pas seulement une religion même si le lien avec la Torah demeure infrangible et qui demeure un interlocuteur incontournable pour quiconque veut traiter de la condition humaine.

À propos du sionisme, Raphaël Jerusalmy rappelle, à juste titre, la présence pérenne d’une communauté juive à Jérusalem et la vocation du peuple juif à retrouver un jour son territoire ancestral. En rachetant, s’il le fallait, la terre, parcelle par parcelle. Fondée en 1881 à Odessa, la société des Amants de Sion créa un fonds d’achat de terres et incita la jeunesse juive à s’initier à l’agriculture et à l’industrie. De son côté, l’Organisation Sioniste Mondiale s’est donné notamment pour mission de regrouper les réfugiés juifs de tous les pays. Et lorsque, le 29 novembre 1947, les Nations unies votent le fameux plan de partage, elles ne font qu’entériner cent ans d’efforts et de luttes. Quant à Israël, comment oublier qu’il s’agit là du nom donné par Dieu au patriarche Jacob, fil d’Isaac et petit-fils d’Abraham après son combat victorieux contre un ange. Comment ne pas souligner aussi que « Durant les quelque vingt siècles d’asservissement qui séparent la révolte de Bar-Kokhba de la lutte des pionniers sionistes contre la domination turque puis anglaise, aucun mouvement de libération ne verra le jour en Palestine ». De plus, c’est un fait historique avéré : « La plus grande concentration de réfugiés au Proche-Orient se trouve en Israël ».

Quant à Jérusalem, quintessence de l’identité juive, son nom apparaît 660 fois comme tel dans le Tanach et aucune dans le Coran ! Fort opportunément, un vote de la Knesset, le parlement israélien, en 1980, a fait de Jérusalem la capitale une et indivisible de l’État juif. Une ville où la liberté totale de tous les cultes est garantie. Pour mémoire, « Jérusalem ne fut jamais la capitale d’aucun État arabe ou musulman ».

Autre volet de cette étude magistrale, l’antisémitisme, qui n’est rien d’autre, nous dit l’auteur qu’une véritable maladie, y compris sous sa forme cybernétique et contre laquelle il faut apprendre à lutter avec force et par le biais de tous les recours légaux existants. Le droit à l’abattage rituel des animaux comme celui de la circoncision doivent être défendus vivement contre ceux qui veulent, dans certains pays, interdire ces pratiques religieuses. Bref, contre la désinformation, les mystifications et les mensonges, contre les boycotts putrides du type BDS, il faut faire face et ce manuel nous y aide avec bonheur.

Israël, seule démocratie de la région, veut la paix. « Le combat est malheureusement loin d’être terminé ». Mais il faut faire face. Les Israéliens et leurs frères juifs à travers le monde sauront résister et triompher pour que règne le « Shalom ».

Magnifique !

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions David Reinharc. Février 2020.9,90 €.  L’ouvrage est, par ailleurs, téléchargeable gracieusement en se rendant sur le site : https://manuelbleu.netlify.app/