Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Manuel bleu contre l’Antisémitisme et la Désinformation, par Raphaël Jerusalmy

22 December 2021 | 212 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Patricia Sitruk est membre du Comité directeur du Crif

Les Occidentaux restent prudents quant à la désescalade russe.

Pages

Antisémitisme

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

Il est des livres, comme une sève puissante, comme un volcan en éruption, comme le monde à portée de la main, comme la vie, qui remue de l’intérieur, qui secoue de l’intérieur et qui donne majestueusement à donner. Il est des livres que l'on veut lire et que l'on doit lire absolument.

 

Par Marc Lévy, avocat de la LICRA dans le procès de Reynald Leykens et délégué du Crif en Israel

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

Pages

Opinion

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

Pages

Manuel bleu contre l’Antisémitisme et la Désinformation, par Raphaël Jerusalmy (*)

 

Les téléspectateurs qui se branchent régulièrement sur la chaîne i24News ne connaissent que lui. Il est de tous les plateaux, de tous les débats. Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure, il a fait carrière au sein des services de renseignements militaires israéliens. « Il y a urgence » nous dit-il dans le petit livre très intéressant qu’il nous propose. Urgence car le monde, victime d’une désinformation de plus en plus envahissante, semble devenu fou. Du moins quand il s’agit du peuple juif et d’Israël. Pour rétablir l’équilibre et faire émerger la vérité, voici un vade-mecum à l’usage de tous les publics. Raphaël Jerusalmy, en bon pédagogue a sérié le sujets et, dans chaque cas, il nous propose un démonstration mathématique : 1,2,3,4,5,6… et encore 1,2,3,4,5,6. Notre expert aligne les arguments qu’il est difficile de rejeter si on est de bonne foi. Car « faire face à la désinformation et aux attaques constantes dont le peuple juif est la cible est aujourd’hui indispensable à la défense de la démocratie dans laquelle nous vivons ».

Le peuple juif, tout d’abord, dont il rappelle l’histoire millénaire souvent douloureuse. Pourtant « bien que souvent brimés, les Juifs contribuent à l’avancement des pays où ils résident dans des domaines aussi divers que l’art, la médecine, le commerce. Respectueux des us et coutumes locaux, ils ne représentent aucune menace ». Le judaïsme, ensuite. Qui n’est pas seulement une religion même si le lien avec la Torah demeure infrangible et qui demeure un interlocuteur incontournable pour quiconque veut traiter de la condition humaine.

À propos du sionisme, Raphaël Jerusalmy rappelle, à juste titre, la présence pérenne d’une communauté juive à Jérusalem et la vocation du peuple juif à retrouver un jour son territoire ancestral. En rachetant, s’il le fallait, la terre, parcelle par parcelle. Fondée en 1881 à Odessa, la société des Amants de Sion créa un fonds d’achat de terres et incita la jeunesse juive à s’initier à l’agriculture et à l’industrie. De son côté, l’Organisation Sioniste Mondiale s’est donné notamment pour mission de regrouper les réfugiés juifs de tous les pays. Et lorsque, le 29 novembre 1947, les Nations unies votent le fameux plan de partage, elles ne font qu’entériner cent ans d’efforts et de luttes. Quant à Israël, comment oublier qu’il s’agit là du nom donné par Dieu au patriarche Jacob, fil d’Isaac et petit-fils d’Abraham après son combat victorieux contre un ange. Comment ne pas souligner aussi que « Durant les quelque vingt siècles d’asservissement qui séparent la révolte de Bar-Kokhba de la lutte des pionniers sionistes contre la domination turque puis anglaise, aucun mouvement de libération ne verra le jour en Palestine ». De plus, c’est un fait historique avéré : « La plus grande concentration de réfugiés au Proche-Orient se trouve en Israël ».

Quant à Jérusalem, quintessence de l’identité juive, son nom apparaît 660 fois comme tel dans le Tanach et aucune dans le Coran ! Fort opportunément, un vote de la Knesset, le parlement israélien, en 1980, a fait de Jérusalem la capitale une et indivisible de l’État juif. Une ville où la liberté totale de tous les cultes est garantie. Pour mémoire, « Jérusalem ne fut jamais la capitale d’aucun État arabe ou musulman ».

Autre volet de cette étude magistrale, l’antisémitisme, qui n’est rien d’autre, nous dit l’auteur qu’une véritable maladie, y compris sous sa forme cybernétique et contre laquelle il faut apprendre à lutter avec force et par le biais de tous les recours légaux existants. Le droit à l’abattage rituel des animaux comme celui de la circoncision doivent être défendus vivement contre ceux qui veulent, dans certains pays, interdire ces pratiques religieuses. Bref, contre la désinformation, les mystifications et les mensonges, contre les boycotts putrides du type BDS, il faut faire face et ce manuel nous y aide avec bonheur.

Israël, seule démocratie de la région, veut la paix. « Le combat est malheureusement loin d’être terminé ». Mais il faut faire face. Les Israéliens et leurs frères juifs à travers le monde sauront résister et triompher pour que règne le « Shalom ».

Magnifique !

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions David Reinharc. Février 2020.9,90 €.  L’ouvrage est, par ailleurs, téléchargeable gracieusement en se rendant sur le site : https://manuelbleu.netlify.app/