Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Les Emirats de la République (Comment les islamistes prennent possession de la banlieue), par François Pupponi

13 Mai 2020 | 295 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Je suis Israélien, je suis Charlie
|
13 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Pages

Opinion

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 Janvier 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Pages

Les Emirats de la République. Comment les islamistes prennent possession de la banlieue), par François Pupponi (*)

 

Ce livre est un véritable cri ! Un cri d’alarme ! Un appel au secours. Son auteur, actuellement député, qui a été maire de Sarcelles, pendant plus de vingt ans, de 1997 à 2017, sait de quoi il parle. Et il ne veut plus se taire parce que, dit-il, avec courage et détermination, la catastrophe est à nos portes, la catastrophe islamiste.

Dans ce qu’il faut bien considérer comme un pamphlet, François Pupponi n’y va pas avec le dos de la cuillère. Et tout le monde ou presque en prend pour son grade.

Sarcelles, 60 000 âmes regroupées en communautés : Français d’origine venus des quatre coins de l’Hexagone ou des Antilles, Juifs séfarades d’Afrique du Nord, souvent regroupés dans le quartier de la « Petite Jérusalem », Chrétiens d’Orient ayant fui les persécutions en Turquie, en Irak ou en Syrie, Maghrébins et immigrés d’Afrique noire. Sans oublier les Pakistanais.

Sarcelles : 22% de taux de chômage, 6,5% de personnes au RSA et un revenu inférieur de 32% à la moyenne nationale.

Un terreau propice à l’irruption de l’islamisme radical. Vêtus d’une gandoura, barbe fournie et calotte, des hommes venus d’un autre monde et d’un autre temps et des femmes arborant, elles, le niqab, sont de plus en plus visibles dans la cité. Leur objectif : revenir à la « pureté » de l’islam de l’époque de Mahomet. Une vision du monde « héritée du Moyen Âge qui est évidemment délirante ».

François Pupponi, qui évalue la population musulmane de France à quelque 8,4 millions d’individus, tient à préciser, que selon lui, la majorité de ces Musulmans sont des citoyens paisibles qu’il désigne comme « la communauté paisible des Musulmans républicains » Cependant, la minorité agissante n’en est que plus pernicieuse. Et dangereuse. Avec pour stratégie de séduire d’abord les bandes de jeunes à la dérive. 200 individus qui font vivre un enfer à l’ensemble de la population, cherchant à mettre la main sur les mosquées de la ville, à noyauter les maisons de jeunes et de la culture et à rafler le marché « hallal ». Entre Marx et Mahomet, la « gauche niqab » promeut l’abomination, « cet islam qui asservit les femmes, cet islam qui mutile, cet islam de conquête, cet islam qui veut instaurer un régime de terreur ».

« La force de ces gens-là tient aussi à la dissimulation dans laquelle ils se complaisent. Cette taqiya comme ils l’appellent, les autorise à cacher leurs opinions véritables pour mieux nous tromper ».

Lors de manifestations « pro-palestiniennes », l’antisémitisme sous couvert de haine d’Israël se déverse jusqu’aux abords des lieux de culte juifs comme le 20 juillet 2014

Face à ces véritables envahisseurs, « une classe politique tétanisée comme des grenouilles fac à un serpent », « des élus pétris de lâcheté battent la retraite ».

« C’est à se demander si dans sa pusillanimité, l’État n’a pas fait le choix de quelques accommodements » ; « J’observe avec inquiétude l’étrange capitulation de l’État ».

« D’abdication en renonciation, de dérobade en résignation, l’État français donne l’impression à une poignée d’islamistes, de salafistes ou de Frères musulmans de n’être qu’un tigre en papier ». 

Enfin, force est de constater qu’à l’occasion de diverses élections, les partis politiques de tous bords sont amenés à courtiser les extrémistes musulmans. On voit même des candidats « ethniques » solliciter les suffrages des électeurs. « Jusqu’à présent, la République en Marche et les Républicains sont restés intransigeants. Ce sont les seuls partis à rester déterminés face à l’offensive sournoise de l’islam radical. Certes, avec le Rassemblement national ».

François Pupponi est angoissé pour sa ville, certes, mais son inquiétude est beaucoup plus générale. Elle concerne les cités avoisinantes et même la France entière. Ainsi, à propos de Garges-lès-Gonesses, il écrit : « Je suis inquiet pour Garges-lès-Gonesses. J’ai peur que Garges ne devienne la première ville islamiste de France ». C’était avant les élections municipales de mars 2020. Dans les faits, au premier tour de ces élections, c’est un centriste, Benoît Jimenez, qui est arrivé en tête avec 42,36% des voix. Mais il est talonné par Samy Rebah, qui obtient 34, 67% des suffrages, Samy Rebah, que François Pupponi désigne, dans son étude, comme son « adversaire islamiste aux législatives ». Le second tour, qui, comme on le sait, a été repoussé en raison de l’épidémie de Covid-19, nous permettra de nous faire une idée plus précise sur la menace qui plane sur nos têtes.

Un pamphlet donc, mais un pamphlet vraiment salutaire.

À lire absolument et toutes affaires cessantes !

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions du Cerf. Janvier 2020. 280 pages. 19 €.