Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Les Emirats de la République (Comment les islamistes prennent possession de la banlieue), par François Pupponi

13 Mai 2020 | 295 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LES STADES ET LE DATA
|
25 Mai 2016
Catégorie : France

Marc Perelman, auteur d'un livre percutant sur le passé trouble du célèbre architecte Le Corbusier, est aussi un spécialiste des excès du monde du football et, en général, des stades. Dans un petit ouvrage bien documenté, il se penche sur l'influence des "data" sur le public.

 

 

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Souvent l’on oublie de parler d’eux

Pages

Actualité
Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Pages

Opinion

Fausses rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations, ou fake news, inondent le net. La désinformation va parfois plus loin, prenant la forme de théories à l’apparence scientifique.

Pages

Les Emirats de la République. Comment les islamistes prennent possession de la banlieue), par François Pupponi (*)

 

Ce livre est un véritable cri ! Un cri d’alarme ! Un appel au secours. Son auteur, actuellement député, qui a été maire de Sarcelles, pendant plus de vingt ans, de 1997 à 2017, sait de quoi il parle. Et il ne veut plus se taire parce que, dit-il, avec courage et détermination, la catastrophe est à nos portes, la catastrophe islamiste.

Dans ce qu’il faut bien considérer comme un pamphlet, François Pupponi n’y va pas avec le dos de la cuillère. Et tout le monde ou presque en prend pour son grade.

Sarcelles, 60 000 âmes regroupées en communautés : Français d’origine venus des quatre coins de l’Hexagone ou des Antilles, Juifs séfarades d’Afrique du Nord, souvent regroupés dans le quartier de la « Petite Jérusalem », Chrétiens d’Orient ayant fui les persécutions en Turquie, en Irak ou en Syrie, Maghrébins et immigrés d’Afrique noire. Sans oublier les Pakistanais.

Sarcelles : 22% de taux de chômage, 6,5% de personnes au RSA et un revenu inférieur de 32% à la moyenne nationale.

Un terreau propice à l’irruption de l’islamisme radical. Vêtus d’une gandoura, barbe fournie et calotte, des hommes venus d’un autre monde et d’un autre temps et des femmes arborant, elles, le niqab, sont de plus en plus visibles dans la cité. Leur objectif : revenir à la « pureté » de l’islam de l’époque de Mahomet. Une vision du monde « héritée du Moyen Âge qui est évidemment délirante ».

François Pupponi, qui évalue la population musulmane de France à quelque 8,4 millions d’individus, tient à préciser, que selon lui, la majorité de ces Musulmans sont des citoyens paisibles qu’il désigne comme « la communauté paisible des Musulmans républicains » Cependant, la minorité agissante n’en est que plus pernicieuse. Et dangereuse. Avec pour stratégie de séduire d’abord les bandes de jeunes à la dérive. 200 individus qui font vivre un enfer à l’ensemble de la population, cherchant à mettre la main sur les mosquées de la ville, à noyauter les maisons de jeunes et de la culture et à rafler le marché « hallal ». Entre Marx et Mahomet, la « gauche niqab » promeut l’abomination, « cet islam qui asservit les femmes, cet islam qui mutile, cet islam de conquête, cet islam qui veut instaurer un régime de terreur ».

« La force de ces gens-là tient aussi à la dissimulation dans laquelle ils se complaisent. Cette taqiya comme ils l’appellent, les autorise à cacher leurs opinions véritables pour mieux nous tromper ».

Lors de manifestations « pro-palestiniennes », l’antisémitisme sous couvert de haine d’Israël se déverse jusqu’aux abords des lieux de culte juifs comme le 20 juillet 2014

Face à ces véritables envahisseurs, « une classe politique tétanisée comme des grenouilles fac à un serpent », « des élus pétris de lâcheté battent la retraite ».

« C’est à se demander si dans sa pusillanimité, l’État n’a pas fait le choix de quelques accommodements » ; « J’observe avec inquiétude l’étrange capitulation de l’État ».

« D’abdication en renonciation, de dérobade en résignation, l’État français donne l’impression à une poignée d’islamistes, de salafistes ou de Frères musulmans de n’être qu’un tigre en papier ». 

Enfin, force est de constater qu’à l’occasion de diverses élections, les partis politiques de tous bords sont amenés à courtiser les extrémistes musulmans. On voit même des candidats « ethniques » solliciter les suffrages des électeurs. « Jusqu’à présent, la République en Marche et les Républicains sont restés intransigeants. Ce sont les seuls partis à rester déterminés face à l’offensive sournoise de l’islam radical. Certes, avec le Rassemblement national ».

François Pupponi est angoissé pour sa ville, certes, mais son inquiétude est beaucoup plus générale. Elle concerne les cités avoisinantes et même la France entière. Ainsi, à propos de Garges-lès-Gonesses, il écrit : « Je suis inquiet pour Garges-lès-Gonesses. J’ai peur que Garges ne devienne la première ville islamiste de France ». C’était avant les élections municipales de mars 2020. Dans les faits, au premier tour de ces élections, c’est un centriste, Benoît Jimenez, qui est arrivé en tête avec 42,36% des voix. Mais il est talonné par Samy Rebah, qui obtient 34, 67% des suffrages, Samy Rebah, que François Pupponi désigne, dans son étude, comme son « adversaire islamiste aux législatives ». Le second tour, qui, comme on le sait, a été repoussé en raison de l’épidémie de Covid-19, nous permettra de nous faire une idée plus précise sur la menace qui plane sur nos têtes.

Un pamphlet donc, mais un pamphlet vraiment salutaire.

À lire absolument et toutes affaires cessantes !

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions du Cerf. Janvier 2020. 280 pages. 19 €.