Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

Les chroniques culinaires - Mangez des pommes… et du Strudel !

10 Septembre 2020 | 247 vue(s)
Catégorie(s) :
France

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Hommage à Claude Hampel
|
14 Novembre 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Pages

Actualité

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

Pages

Opinion

L'historien Laurent Joly publie un nouvel éclairage sur la collaboration de la France occupée à la déportation des juifs. Une œuvre magistrale.

Pages

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Mangez des pommes… et du Strudel !

 

A l’approche de Rosh Hashana et de sa traditionnelle pomme trempée dans le miel pour se souhaiter la bonne année, voici l’occasion rêvée pour vous parler du Strudel, ce gâteau qui nous vient de l’Europe de l’est et dont la recette la plus populaire est aux pommes.

 

Aux origines du strudel :

Le Strudel est un gâteau composé de pâte et de compotée de pommes et fruits secs, assaisonnés avec de la cannelle. Cette compotée est ensuite fourrée entre des feuilles de pâte phyllo (appelée en allemand strudelteig c’est à dire pâte à strudel) préalablement beurrées (on peut aussi y passer de l’huile au pinceau pour éviter d’utiliser des produits lactés).

L’apfelstrudel (strudel aux pommes) est l’un des grands classiques de la cuisine juive ashkénaze. On situe son origine en Europe centrale (Autriche, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, Hongrie et Allemagne). Ce serait Marie-Antoinette elle même qui aurait importé ce gâteau en France. Par ailleurs, cette pâtisserie serait directement inspirée des baklavas turques de l’Empire Ottoman.

En allemand, le verbe strudeln signifie tourbillonner, à l’image de ce gâteau enroulé sur lui même.

 

Source : taste.com

 

Un gâteau qui a fait le tour du monde

Avec la forte émigration juive au XXème siècle, le Strudel a fait le tour du monde ! On le retrouve aujourd’hui aussi bien en Argentine qu’en France ou aux Etats-Unis. Servi avec de la crème fraîche, fouettée, ou une boule de glace, ce gâteau est servi tiède en fin de repas.

En Israël, vous entendrez régulièrement ce mot : c’est comme cela que les israéliens désignent l’arobase (@). Ainsi, quand ils vous donneront leur adresse ne vous étonnez pas d’entendre strudel gmail.com, c’est très commun !

 

Une recette facile

Vous voulez vous y mettre ? Voici une recette facile de strudel à faire chez soi. Pas très technique mais il faudra s’armer de patience !

Ingrédients :

– 1 pâte feuilletée carrée (ou des feuilles de brick)

– 3 belles pommes

– 2 cuillères à soupe bombées de raisins secs

– 3 cuillères à soupe de sucre semoule (ou de sucre roux)

– 1 cuillère à café bombée de cannelle

– 1 sachet de sucre vanille (ou quelques gouttes d’extrait de vanille)

– 1 œuf

– des amandes effilées

– du sucre glace

 

Préparation

Préchauffez votre four à 200 degrés (chaleur bas et haut, pas de chaleur tournante).

Faites macérer les raisins secs dans un peu d’eau chaude (ou de rhum).

Pelez et évidez les pommes. Coupez-les ensuite en petits morceaux. Mettez-les dans un saladier et rajoutez ensuite les raisins secs, le sucre semoule, le sucre vanille et la cannelle.

Mélangez bien l’ensemble. A cet ensemble, vous pouvez rajouter des morceaux d’orange confite, des noix de pécan, ou tout autre fruit sec/confit de votre choix.

Sortez ensuite votre pâte feuilletée du réfrigérateur. Étalez la pâte sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Si vous utilisez des feuilles de brick, réalisez la même chose, et n’oubliez pas de passer de l’huile au pinceau sur l’ensemble des feuilles de brick.

Disposez la préparation aux pommes au centre de votre pâte de haut en bas, en laissant 10 cm sans préparation de chaque côté et 10 cm en bas et en haut.

Coupez votre pâte en lanières de chaque côté. Repliez les bords du haut et du bas, puis tressez.

Badigeonnez votre pâte avec l’œuf battu, rajoutez les amandes effilées sur le dessus et enfournez environ 35 minutes (surveillez et prolongez la cuisson si nécessaire).

Bon appétit !