Yonathan Arfi

Le nouveau Président du Crif, un militant juif et citoyen

Célébration des 75 ans de l'État d'Israël au Trocadéro - Discours du Président du Crif

19 Juin 2023 | 121 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Pages

Actualité

Pages

Israël

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Un ouvrage sympathique et émouvant à découvrir.

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Pages

Le dimanche 18 juin 2023, le Crif et le FSJU, avec le concours de l’Ambassade d’Israël en France ont organisé une grande fête populaire au Trocadéro à Paris pour célébrer les 75 ans de l’État d’Israël. 

 

 

Monsieur le ministre de la Défense, cher Yoav Gallant,

Monsieur le Ministre des Transports, cher Clément Beaune,

 

Quelle joie de nous retrouver ici, des milliers, en plein cœur de Paris, pour célébrer les 75 ans de l’État d’Israël et l’amitié entre la France et Israël !

Si nous sommes ici, c’est pour le dire haut et fort : nous sommes français, et fiers de l’être, et nous aimons passionnément Israël !

 

Chers amis,

Faisons ensemble une expérience. Fermons les yeux et imaginons ce qu’auraient été les 75 dernières années sans l’État d’Israël. Fermons les yeux, et plongeons dans ce monde vertigineux et terrifiant.

 

Sans Israël, qui aurait accueilli ces centaines de milliers de rescapés de la Shoah, témoins d’un monde englouti par l’Europe ?

Sans Israël, qui garantirait aux croyants du monde entier le libre accès aux lieux saints à Jérusalem ?

Qui aurait été chercher les Juifs d’Éthiopie, d’Irak ou du Yémen pour les protéger ?

Sans Israël, qui permettrait aux Juifs où qu’ils vivent de savoir, si le destin devait le leur imposer, qu’un refuge leur est assuré quelque part sur cette Terre ?

Qui aurait été cherché Adolf Eichmann en Argentine pour le juger ?

Qui aurait sauvé les otages d’Entebbe ?

 

Nous imaginons ce monde sans Israël et comme le disait Élie Wiesel, nous le ressentons tous : « Nous pouvons vivre loin d’Israël mais nous ne pouvons pas vivre sans Israël ».

 

Chers amis,

Rouvrons les yeux. Revenons à notre réalité et regardons le miracle quotidien qu’est l’État d’Israël depuis 75 ans.

 

L'histoire d'Israël est une histoire d'espoir, de courage et de détermination.

C'est l'histoire de pionniers qui ont fait face à des défis et des menaces, mais qui ont toujours refusé de baisser les bras car Israël n’a pas droit au défaitisme. 

Israël, c’est, selon les mots de Joseph Kessel, le pays des « fils de l’impossible ». C'est l'histoire de femmes et d’hommes qui ont cultivé le désert, qui ont bâti des villes, et qui ont transformé Israël en un foyer pour tous ses citoyens, quelles que soient leurs origines et leurs confessions.

 

C’est l’histoire d’une démocratie vibrante, qui j’en suis convaincu, ne renoncera jamais à être à la fois résolument juive et profondément démocratique.

Cette démocratie peut connaitre bien-sûr des moments de doute et de questionnement et nous, Français juifs seront toujours à ses côtés pour qu’elle reste un Etat juif et démocratique.

 

Chers amis,

Nous réunir ici un 18 juin, date de l’appel solennel du général de Gaulle à la résistance à l’occupation nazie, est un symbole fort :  la France, notre pays, et Israël sont unis par l’histoire de valeurs partagées. La France et Israël sont deux Nations qui parlent au monde.

 

J’étais il y a quelques jours à Sète. Nous honorions l’Exodus, ce bateau chargé de rescapés de la Shoah, parti de France, avec l’aide de la France, et espérant rejoindre le futur État d’Israël.

Un quai du port de Sète portera désormais le nom d’Exodus pour rappeler cette odyssée. Il portera aussi le nom du commissaire Leboutet, qui à l’aide de faux visas, a permis à tous les passagers de l’Exodus d’embarquer. Ce jour-là, la France était fidèle à son ambition humaniste.

 

Rappelons au passage, à ceux qui accusent Israël d’être une colonie, que la création d’Israël n’est pas le produit de la colonisation. Israël, est au contraire le fruit d’une décolonisation ! Israël est né lorsque l’empire colonial britannique est reparti dans sa métropole. Les Juifs d’Israël n'ont pas d’autre metropole !

 

Face à délégitimation d’Israël, nous le rappellerons, tant qu’il le faudra : le peuple juif a le droit à un État souverain sur sa terre !

 

Israël est l’un des seuls États au monde dont certains se permettent de remettre en cause le droit à l’existence.

Comme le faisait Albert Camus, saluons, je le cite, « l’exemplaire Israël qu'on veut détruire sous l'alibi de l'anticolonialisme, mais dont nous devons défendre le droit de vivre ».

Israël est le seul qu’un autre pays – en l’occurrence l’Iran – désormais au seuil de l’arme nucléaire, menace ouvertement de détruire.

Le seul à ce point ostracisé dans le concert des Nations.

L’un des seuls enfin, à être si souvent la cible du terrorisme.

 

Que chacun l’entende aujourd’hui :

Nous, Juifs de France, combattrons toujours ceux qui menacent l’existence et la légitimité d’Israël !

 

Chers amis,

75 ans est un âge honorable. À 75 ans, Israël a le droit de prétendre à la paix et la sécurité. Souhaitons aux Israéliens que le chemin de la paix avec ses voisins, initié en 1979 avec l’Égypte poursuivi en 1993 et 1994 puis avec les Accords d’Abraham, construise un avenir radieux pour tous les Israéliens, et pour tous les habitants du Moyen-Orient.

 

Vive Israël et vive l’amitié France-Israël !

 

Yonathan Arfi, Président du Crif