Richard Prasquier

Ancien Président du CRIF

Le billet de Richard Prasquier - Une lettre militaire

06 Novembre 2023 | 97 vue(s)
Catégorie(s) :
Israël

Chronique de Bruno Halioua, diffusée sur Radio J, lundi 12 février à 9h20.

Pages

Opinion

Mardi 16 juillet 2024, s'est tenue la cérémonie nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites et d'hommage aux Justes de France, commémorant la rafle du Vél d'Hiv organisée par le Crif en collaboration avec le Ministère des Armées. Cette année, à l'approche des Jeux Olympiques, la cérémonie s'est tenue au Mémorial de la Shoah. À cette occasion, le Président du Crif a prononcé un discours fort et engagé, dans un contexte national et international difficile.

Pages

משפחות יקרות ,

 

הגיע הרגע ואנחנו נכנסים.

 

הבנים שלכם , הלוחמים שלנו , שהם הכי טובים הולכים להגן על המדינה.

 

תהיו גאים במי שחינכתם וגדילתם, אין יותר טובים מהם!

 

המלחמה הזאת היא מלחמה על הקיום שלנו , que touteכדי להבטיח עתיד טוב יותר לילדים שלנו ולנכדים שלכם.

 

מבטיח לעשות הכל כדי לשמור על כולם ולעמוד במשימה.

 

אתם הכוח שלנו!

 

אנחנו לא נהיה זמינים בימים הקרובים , אשתדל לעדכן מתי שאפשר.

 

פה בשבילכם תמיד , שמעוני 

 

 

 

 

L’officier de l’unité de parachutistes dans laquelle notre petit-fils Ben fait son service a envoyé hier dans la nuit ce court message aux parents pour annoncer l’entrée de l’unité dans Gaza. Je laisse ce message en hébreu pour sa clarté et sa force, mais Google translate est évidemment disponible.

Ce sont pour la famille des moments d’émotion et d’inquiétude qui rendent dérisoires les commentaires que j’ai pris l’habitude d’écrire sur tel ou tel aspect de la situation.  

Je ne peux cependant m’empêcher de comparer ce texte aux instructions qu’avaient reçues ceux qui ont perpétré les massacres du 7 octobre. Je pense aussi aux otages dont le sort est à peine mentionné dans les injonctions à Israël de respecter la morale humanitaire, ce qu’il fait plus que toute armée ne l’a fait jusqu’à maintenant. 

Mieux que personne, je sais les valeurs morales dans lesquelles Ben, son frère et ses sœurs ont été éduqués. 

Je suis fier de lui, je suis fier de ses parents, je suis fier d’Israël, je suis fier d’être sioniste. 

Je veux continuer d’être fier de la France, mon pays, dont je sais qu’il ne se résume pas à la vague de haine, de mensonges et de complaisance munichoise qui semble s’étendre et qui, associée à une idéologie devenue folle et à des calculs électoralistes sordides, menacera peut-être un jour nos concitoyens de tomber sous la coupe des mêmes fanatiques débiles et sanguinaires que Ben et les siens doivent combattre aujourd’hui.

 

Richard Prasquier, Président d’honneur du Crif

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -