Actualités
|
Publié le 20 Février 2012

Bio des intervenants à la conférence sur le boycott et l’apartheid des 27-28/2/2012 à Paris VIII

Nous publions ci-dessous de courtes biographies des différents intervenants qui auraient du se produire  lors du colloque sur le boycott et l’apartheid qui a été annulé par l’université Paris 8.

1) Jacques Fontaine :

Militant alternatif. Membre de l’AFPS. Signataire de l’appel des universitaires français du 15/02/2009 : « Le blocus de Gaza doit être levé et Israël, avec ses responsables politiques et militaires, doit être jugé pour crimes de guerre. Nous demandons au gouvernement français et à la population française de prendre toutes les mesures pratiques pour obliger Israël à accepter ces exigences, et en premier lieu d’appliquer un programme de boycott, de cessation des investissements et de sanctions. Les signataires de ce texte s’engagent à cesser toute collaboration avec les institutions israéliennes participant à l’occupation, et se déclarent solidaires de ceux qui en Israël luttent courageusement pour les droits humains, sociaux et politiques des Palestiniens »

 

2) Julien Salingue :

Ancien étudiant et Maître de philosophie à Paris VIII. Membre du NPA. A écrit beaucoup d’ouvrages sur la Palestine et donne des conférences. « Spécialiste de la question palestinienne ». Pro-palestinien convaincu depuis sa jeunesse. A participé à des missions de solidarité dans les territoires palestiniens. Sur la flottille du Mavi Marmara en 2010, il ne considère pas le Hamas comme une organisation terroriste, il a déclaré : « le Hamas est l’organisation politique majoritaire au Parlement palestinien et c’est lui qui administre la Bande de Gaza. Il est logique et conforme au droit international de s’adresser aux autorités locales et de se coordonner avec elles (pour qu’un navire accoste à Gaza). A participé aux manifestations lycéennes de 2005 au sein du Service d’Ordre Etudiant. A critiqué les arguments du CRIF contre le documentaire de FR2 « Un œil sur la planète ».

 

3) Ben Scribner :

Américain. Co-fondateur du groupe anti-israélien américain « Boston to Palestine », qui appartient à l’ISM. Participe à des missions de solidarité dans les territoires palestiniens. Ecrit des articles dans le Palestine Chronicle (média sur internet depuis 1999 dirigé par Hanan Ashrawi et Noam Chomsky).

 

4) Pierre Renno :

Doctorant et enseignant en sciences-po à Paris I. Il « effectue une recherche sur la judaïsation de la Galilée, la spécificité institutionnelle des politiques d'implantation israélienne menées dans les territoires occupées. Ses recherches mettent en évidences la déconstruction de l’ordre rationnel-légal à l’Est de la Ligne Verte et interrogent, en conséquence, la cohérence systémique parfois prêtée à la politique de colonisation ». Auteur de la thèse : « Israël et le retour de la zone frontière : de l’influence de la colonisation des territoires occupés sur la politique de judaïsation de la Galilée ». Fait une thèse sur « Israël Etat juif ou Etat des Juifs ».

 

5) Jacqueline Dérens :

Angliciste, militante anti-apartheid spécialiste de l’Afrique du Sud. A écrit l’ouvrage « Nous avons combattu l’apartheid » vendu très largement.

 

6) François Dubuisson :

Prof à l’ULB en droit international, spécialiste du droit de l’information et des nouvelles technologies. A écrit des articles sur la responsabilité d’Ariel Sharon lors des massacres de Sabra et Chatila. A participé à la session de 2009 du Tribunal Russell sur la Palestine sur l’avis de la CIJ relatif à la barrière de sécurité de Juillet 2004 (« spécialiste des questions juridiques de la construction du mur »). Conseille les organisations pro-palestiniennes dont l’AFPS et la Délégation Générale de Palestine à l’UE sur l’illégalité du tramway de Jérusalem (affaire AFPS c/ALSTOM et Veolia) et les conséquences positives de la reconnaissance de la Palestine par les institutions internationales « de nouveaux outils contre l’occupation ». Il tente d’exclure le Hamas de la liste des organisations terroristes de l’UE.

 

7) David Cronin :

Journaliste irlandais au Guardian. A voulu faire arrêter Avigdor Lieberman lors de son voyage officiel à Bruxelles le 22 février 2011, pour « crime d’apartheid », l’a invectivé avant d’être arrêté par la police, et le général Yitzhak Ben-Israël (spécialiste de l’armement) le 8 décembre 2011 lors d’une conférence à Bruxelles. Anti-israélien primaire qui fait parler de lui auprès des institutions de l’UE. Donne des interviews à Electronic Intifada.

 

8) Ivar Ekeland :

Président honoraire du conseil scientifique de l’ENS et de l’Université de Paris Dauphine. Professeur à l’University of British Columbia de Vancouver. Spécialiste d’économie et des mathématiques appliquées à la finance (dispense des cours à l’Université de Zurich, département de l’Institut Suisse de la Finance). Président de l’AURDIP (Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine). A écrit l’article « BDS : une campagne pour la justice » dans Le Monde du 31 mars 2010 qui est la référence contre les actions judiciaires anti-boycott. Un des plus grands soutiens de la campagne BDS, surtout académique. A déclaré à propos du CRIF et de l’affaire de l’ENS l’an dernier : « Il y a longtemps déjà que le Crif et des personnalités qui lui sont liées exercent la calomnie et l'intimidation à l'égard des militants, artistes ou universitaires juifs et israéliens coupables de s'opposer aux violations du droit international perpétrées par l'Etat israélien. ».

 

9) Olivier Le Cour Grandmaison :

Historien, spécialiste de l’histoire des colonisations et de la Révolution Française. Soutient le BDS et l’Agence Media Palestine. Professeur de droit public et constitutionnel à l’Université d’Evry et du Maine.

 

10) Christine Delphy :

Sociologue. Chercheuse au CNRS. Fondatrice de la revue Nouvelles Questions Feministes et du MLF. Soutient le BDS et l’Agence Media Palestine.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.