The CRIF in action
|
Published on 3 February 2009

Le KKL goûte les fruits de la nouvelle année

Le lundi 2 février 2009, à l’occasion de la fête de Tou-Bichvat 5769 le Keren Kayemeth LeIsraël » ou « fonds pour l’existence d’Israël » (1) a organisé son grand dîner de Gala sous le parrainage de l’acteur Vincent Lindon au profit de la « Maison des Enfants » de Kyriat Yeaarim. Ariel Goldmann, vice-président du CRIF, a représenté l’institution au dîner annuel du KKL.




De nombreux participants ont assisté a ce dîner, parmi lesquels le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, dont c'était la première sortie officielle depuis son investiture, David Kornbluth Ambassadeur d'Israël près l'Unesco, Samy Ravel Ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Israël, le Professeur Arnold Munich, Conseiller auprès du Président de la République, Vincent Lindon et l’acteur Tomer Sisley. La soirée a été marquée par l'intervention de Mina Goldwasser, de la famille d’Ehud Goldwasser, le soldat israélien assassiné par le Hezbollah. Dans son discours le Président du KKL a salué la présence du CRIF à ce dîner auquel participait également Raoul Ghozlan, membre du Bureau exécutif de l’institution. Interrogé par la newsletter du CRIF, Ariel Goldmann témoigne : « ce dîner a été particulièrement émouvant, notamment lorsque nous avons entendu le témoignage de Vincent Lindon, retraçant l’oeuvre de son grand-père Raymond Lindon (1). Par ailleurs, le témoignage de Mina Goldwasser a été bouleversant. »



Notes :
1. Le sigle KKL signifie « Keren Kayemeth LeIsraël » ou « fonds pour l’existence d’Israël ». Fondé en 1901 par Theodor Herzl lors du Ve Congrès sioniste, le KKL est le bras exécutif du peuple juif pour la rédemption et le développement de la terre d’Israël. Sa première vocation fut de racheter des terres en Eretz Israël en vue de l’installation de pionniers juifs. Mais très vite, ses missions se sont diversifiées. Parmi ses tâches traditionnelles, liées à la gestion des terres, on compte :
· Le défrichement de terrains pour l’agriculture,
· Le reboisement et l’afforestation,
· L’aménagement de sites pour l’habitation, l’agriculture et l’industrie.

Depuis, le KKL a relevé de nombreux défis, afin d’améliorer la qualité de la vie en Israël. Les plus connus sont :
· La lutte contre la désertification,
· La conservation des sols,
· La construction de réservoirs d’eau,
· L’aménagement et l’entretien de prairies et pâturages,
· La protection de l’environnement et la promotion du développement durable,
· La création de parcs récréatifs, de ceintures vertes autour des villes et de réserves naturelles,
· La construction de routes et chemins et l’aménagement de voies de sécurité,
· La réalisation d’infrastructures touristiques,
· La recherche agronomique et le développement de technologies agricoles de pointe, notamment en milieu désertique,
· La création d’aires de repos et de loisirs dans les forêts, parcs et aux alentours des bases militaires,
· La réhabilitation de cours et bassins d'eau : restauration de lits de rivière, renforcement des rives et creusement de canaux de drainage,
· La prévention contre les inondations et les feux de forêt,
· La restauration de sites archéologiques et historiques,
· L’éducation sioniste à destination des jeunes générations d’Israël et de diaspora et des nouveaux immigrants,
· La réinstallation des populations évacuées des implantations juives dans les Territoires (Yamit, Gush Katif).
2) Raymond Lindon fut procureur. Il fut également vice-président du KKL

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.