Francis Kalifat's picture
Francis Kalifat
Président

Né à Oran en 1952, il vit un départ précipité d'Algérie, sur fond de guerre civile, en 1962 et une arrivée mouvementée à Paris avec sa mère et ses frères. Son père, fonctionnaire de police en attente de sa mutation, les rejoindra quelques mois plus tard et ils iront un an après à Trappes où il passera son adolescence. Il développe ainsi une grande capacité d'adaptation et de circulation au sein de différents milieux. La famille s'installera ensuite à Versailles, et c’est au lycée Hoche qu’il fait toute sa scolarité, avant de rejoindre la faculté de Droit de Sceaux.

Adolescent, il s'engage dans les mouvements de jeunesses sionistes. Il y acquiert le goût du militantisme, une solide réflexion politique et le sens du leadership. Juif pratiquant et tolérant, il a un grand respect pour la pluralité des identités. Passionné par l'histoire du peuple juif et marqué très tôt par des rencontres de rescapés et les récits de la Shoah, il s'investit dans la lutte contre l'antisémitisme et la transmission de la mémoire. A 22 ans, il embrasse une carrière professionnelle comme chef d'entreprise et développe sa société avec succès.

Il devient président de Fédération des organisations sionistes de France (FOSF) et entre au Crif sous la présidence de Théo Klein en 1984. Il sera très rapidement élu au comité directeur, puis au bureau exécutif ou il siègera sans discontinuer. Élu trésorier en 2002 il contribuera activement à la consolidation financière et stratégique de l'institution. Il est ensuite élu vice-Président et sera continuellement réélu à ces postes.

Durant le dernier mandat de Roger Cukierman, il a notamment contribué au rayonnement des sections régionales du Crif, et a accompagné plus particulièrement les projets de vivre ensemble, le dialogue avec les musulmans et la cellule digitale du Crif, fer de lance de la lutte contre la haine sur internet.

Le 29 mai 2016 il devient le 11ème Président du Crif. Après trois ans de présidence, il est réélu pour un second mandat le 23 juin 2019.

Les billets de l'auteur

Dans le cadre du match de foot qui doit opposer le RC Strasbourg au Maccabi Haïfa FC, le Préfet de la Région Grand-Est a publié ce matin un arrêté inquiétant et profondément dérangeant. Je me suis entretenu avec le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, et avec le Directeur de Cabinet du Préfet du Bas-Rhin. Un nouvel arrêté devrait être publié, supprimant notamment l'interdiction des drapeaux nationaux et des signes de soutien aux deux équipes.

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Dans cette éditorial, je m'exprime sur la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'incarcération d'Alain Soral. Une décision que je juge inacceptable.

Le 34ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 20 février 2019

Dimanche 13 janvier 2019, le Crif a organisé un voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau. Ensemble, au cours de cette journée, nous avons honoré le devoir de mémoire qui nous incombe et sommes devenus les témoins des témoins.

Jeudi 6 septembre s'est tenue la cérémonie d'échange des vœux entre les responsables de la Communauté juive, la Maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente du Conseil régional d'Ile de France Valérie Pécresse.

Jeudi 26 juillet, j'ai écrit au Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian afin de lui faire part de mon étonnement face à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay suite à l'évacuation de casques blancs syriens.

Mercredi 25 juillet, j'ai adressé des courriers aux Présidents respectifs de la Fédération Française des Échecs et de la Fédération Française de Judo. L'objectif : mener à bien le combat pour l'égalité et contre la discrimination de toute nature.

Pages

This week most read articles

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.