Actualités
|
Publié le 20 Juin 2019

Stop Boycott/Terrorists in Suits - La campagne anti-BDS qui démasque les terroristes

Depuis plusieurs semaines, nous vous parlons de la campagne anti-boycott, Terrorists in Suits (en français, "Terroristes en costume"). Cette campagne, lancée par le Ministère israélien des Affaires stratégiques, vise à mettre en lumière les liens directs qui existent entre des ONG pro-boycott et des organisations terroristes notoires.

Comment des terroristes ont-ils pu se hisser à des postes clés au sein d'ONG promouvant le bocyott ?

Comment, à travers ces ONG, exploitent-ils les financements gouvernementaux, les fondations philanthropiques, les plateformes financières et la société civile pour faire avancer leur objectif de démantèlement de l'État d'Israël ?

 

C'est à ces questions que tente de répondre le rapport Terrorists in Suits, un rapport établi par le Ministère israélien des Affaires stratégiques. Le but de Terrorists in Suits ? Exposer au grand jour les liens partagés entre des groupes terroristes tels que le Hamas, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et des organisations promouvant le boycott anti-israélien.

 

La campagne a plusieurs objectifs. Le premier, celui d'alerter les financements gouvernementaux et les plateformes financières sur ce qu'ils financent vraiment. En versant des fonds à une ONG pro-boycott, il est possible de financer en réalité une branche importante d'une organisation terroriste comme le Hamas ou le Djihad islamique. Cela revient donc à financer des opérations terroristes probables, visant essentiellement des populations civiles.

 

Le deuxième objectif est d'informer le milieu universitaire et institutionnel des liens directs entre des activistes pro-BDS régulièrement invités par les Universités et les institutions européennes, et les organisations terroristes auxquelles ils sont liés.

 

Enfin, le dernier objectif est d'avertir la société civile des imbrications dangereuses et illégales entre des mouvements qui s'autoproclament pacifistes et des organisations terroristes fermement condamnées par les sociétés occidentales.

 

"Pendant des années, les promoteurs du boycott se sont déguisés en "activistes des droits de l’homme". Ils ont réussi à lever des dizaines de millions d’euros auprès de pays occidentaux et de citoyens qui pensaient contribuer à des actions en faveur de la justice et de l’égalité. Cependant, au fil du temps, nous avons révélé que les supposées ONG de défense des droits de l’homme sont en réalité remplies d’acteurs antisémites ayant des liens étroits avec des groupes terroristes déterminés à détruire l’État d’Israël. À la suite de nos actions, les pays et les institutions financières commencent à se distancier de ces organisations. Nos efforts ont sérieusement miné la campagne de boycott, et la première sanction est une sanction financière efficace."

Gilad Erdan, Ministre des Affaires stratégiques israélien

 

En s'appuyant sur des informations révélées par les services de renseignements compétents, le Ministère des Affaires stratgéiques a mis en lumière 30 liens directs entre des ONG pro-BDS et des organisations terroristes.

Mon image

Leila Khaked

Responsable des levées de fonds pour le BDS/A l'origine du kidnapping de civils à bord d'un avion

 

Mon image

Shawan Jabarin

Directeur de l'ONG Al-Haq/Aide au recrutement pour le ront populaire de libération de la Palestine (FPLP)

 

Mon image

Muhammad Sawalha

Organisateur de la "Flotille de la paix" à Gaza/Membre du Hamas

 

Cela a assez duré ! Bas les masques !

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.