Actualités
|
Publié le 20 Octobre 2021

Ça s’est passé aujourd’hui - 20 octobre 1943: La Rafle des enfants de la Verdière (Marseille)

Il y a peut-être 1, 5, 10 ans ou encore un siècle tout juste, se produisait un événement marquant. Dans cette nouvelle rubrique intitulée « Ça s’est passé aujourd’hui », à l'image d'un éphéméride, le Crif revient sur quelques événements majeurs de l’Histoire date par date.

20 octobre 1943 : La Rafle des enfants de la Verdière, à Marseille

 

Il y a 78 ans, le 20 octobre 1943 au Château de la Verdière de La Rose à Marseille, 30 enfants juifs, accompagnés de six de leurs mamans et de la directrice Alice Solomon, sont raflés et déportés à Auschwitz-Birkenau, où ils sont assassinés.

Le château accueillait des familles juives pour les protéger de la Gestapo. Les mères et enfants "libérés" par les autorités allemandes et confiés aux soins de l’UGIF séjournaient en sécurité à la Verdière.

À la demande de l’UGIF de Marseille, Alice Salomon prit la direction de la Maison de la Verdière. Lors de la rafle, elle insista pour accompagner les enfants.

Parmi les victimes, Rosine Belara Chicheportiche et ses trois plus jeunes enfants : Guy (8 ans), Reine (5 ans) et Francine (3 ans) qui s’installèrent avec elle à la Verdière. Le 20 octobre 1943, Rosine et ses enfants sont arrêtés au Château. Ils seront déportés de Drancy à Auschwitz-Birkenau le 28 octobre 1943 par le convoi n°61. (Pour découvrir les témoignages de Emma et Myriam Chicheportiche, les filles aînées de Rosine, cliquez ici.)

Presque tous furent déportés par le convoi n°61 du 28 octobre 1943 sauf la famille Aboudy (convoi n°68) et Alice Salomon (convoi n° 62 du 20 novembre 1943). Aucun ne revint à la fin de la guerre. 

 

Pendant longtemps, l’emplacement exact du "château de la Rose" est demeuré mystérieux. Il n’a pas été facile de le localiser parce que le drame de la Verdière n’était pas connu et les habitants du quartier ignoraient tout. Depuis ces événements, les maisons voisines ont changé plusieurs fois de propriétaires. L’adresse exacte a été retrouvée en 1993, lorsque des familles de déportés de la Verdière ont commencé à se manifester.

Le château de la Verdière n’existe plus aujourd'hui, mais une stèle et une plaque commémorative rappellent le nom des victimes.

 

Commémoration des 70 ans de la Rafle des enfants de la Verdière, le 20 octobre 2013

 

Chaque année, une cérémonie commémorative a lieu, pour que jamais leur mémoire ne tombe dans l’oubli, grâce à Jean-Jacques Zenou, Président du Comité des enfants de la Verdière, avec le Crif Marseille-Provence, co-organisateur, et grâce au travail de l’historienne Suzette Hazan.

Le comité des enfants de la Verdière vous convie,

À la cérémonie commémorative

En mémoire de la Rafle des enfants de la Verdière

Le dimanche 24 octobre

À 11h, au 40 avenue de la Rose à Marseille (13013)

Whats-App-Image-2021-10-20-at-09-57-53

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.