Le CRIF en action
|
Publié le 10 Juin 2013

Les 100 ans de la jeunesse militante

Dimanche 26 mai 2013 au Cirque d'Hiver, le mouvement de jeunesse sioniste Hachomer Hatzair fêtait ses 100 ans.

Pour cet évènement, des élus parisiens et des personnalités de la communauté juive ont partagé l'enthousiasme 1200 parents et anciens du mouvement.

 

Parmi les élus, on pouvait noter la présence d'Anne Hidalgo (première adjointe du maire de Paris), de Danièle Hoffman-Rispal (députée de Paris), de Pierre Aidenbaum (maire du 3ème arrondissement), de Liliane Capelle (élue du 11ème arrondissement.

 

Richard Prasquier, devenu président d’honneur du CRIF le jour même, le rabbin Olivier Kaufmann, Léopold Braunstein pour le MEDEM, David Fuchs et Joël Rochard pour le Cercle Bernard Lazare, témoignaient par leur présence de la place occupée par l'Hachomer Hatzair dans le judaïsme français.

 

Après une introduction d'Alexandre Arcady, parrain de la soirée et ancien de l'Hachomer Hatzair, une représentante de l'ambassade d'Israël a rappelé l'importance du mouvement dans l'histoire et le développement de l'État d'Israël.

 

Place fut alors donnée au spectacle interprété par les 200 jeunes, de 7 à 20 ans, du mouvement.

 

Dans une série de tableaux interprétés avec talent, ils ont rappelé l'histoire du mouvement, ses valeurs, ses rôles joués depuis 1913 dans l'histoire du peuple juif et dans la création et la consolidation de l'État d'Israël.

 

Ce furent des moments de joie et d'émotion intenses, résultats d'un travail préparé depuis plusieurs mois par une jeunesse motivée.

 

Ceci a été rappelé, après le spectacle, par Frank Benhamou, président de l'Hachomer, et Annie Cohen, la directrice. Ils ont été les maîtres d'œuvre de cette fête réussie.

 

Ce fut pour beaucoup de spectateurs la découverte de l'attachement des jeunes et des anciens au mouvement, de la capacité qu'offrent les activités tout au long de l'année de rendre des jeunes militants responsables, de l'identification aux valeurs d'un judaïsme laïque et aux aspirations politiques qui font la force et l'identité de l'Hachomer Hatzair.

 

La soirée ne s'est pas achevée à la fin du spectacle : chansons israéliennes (shirat betsibour) et danses folkloriques ont rassemblé plusieurs centaines d'anciens.

 

Une exposition de photos permettait à tous de retrouver les instants de la jeunesse, de se remémorer de grandes figures du mouvement tel Henry Bulawko.

 

Partout dans le monde où est implantée l'Hachomer de semblables fêtes commémorent ce centième anniversaire.

 

En Israël, les jeunes du mouvement ont rendez-vous en juillet pour un grand rassemblement mondial.

 

L'importance de l'Hachomer dans l'histoire et le présent d'Israël a été, entre autres, symbolisée par l'émission d'un timbre israélien (voir photo) le 26 mai 2013.

 

Cette fête des 100 ans a permis de montrer, une fois encore, que la force de l'Hachomer, qui fut le premier mouvement de jeunesse, réside dans l'indéfectible et forte amitié qui unit ses membres passés et présents.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.