Actualités
|
Publié le 21 Décembre 2020

Hommage - Condoléances du Crif Auvergne Rhône-Alpes à la famille d'Esther Horgen

Esther Horgen, une mère de six enfants de 52 ans, Franco-israélienne, a été retrouvée morte dans une forêt près de Tal Menashe. Le Crif, et notamment le Crif Auvergne Rhône-Alpes adressent leurs sincères condoléances à la famille et aux proches.

"Alors que de toutes parts au Moyen et Proche Orient certains liens apaisés se nouent entre juifs et arabes, un horrible attentat présumé terroriste vient d’être commis ce dimanche 20 décembre 2020 en Israël contre une jeune femme simple joggeuse.  

La malheureuse victime, Esther Horgen, mère de 6 enfants dont le plus jeune vient de célébrer sa bar-mitsva, est l’épouse de Benjamin Horgen.

Benjamin est le neveu d’Ingrid et Francis Bloch, le petit fils du docteur et de Mme Reich, fondatrice de la Loge Joseph Reich ainsi que le petit-fils de Monsieur et Madame Horgen. 

Tous sont des coreligionnaires et amis bien connus de l’ensemble des membres de notre Communauté.

Nicole Bornstein, Présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes, son bureau et tous les membres du Crif Auvergne Rhône-Alpes tiennent à faire part de toute leur amitié aux familles et leur présentent leurs plus fraternelles condoléances en ces moments particulièrement injustes et douloureux".

Crif Auvergne Rhône-Alpes

***

Publié le 21 décembre dans i24News

Une habitante de l’implantation de Tal Menashe, une Franco-israélienne âgée de 52 ans, a été retrouvée assassinée lors d'une attaque terroriste présumée lundi matin.

La mère de six enfants, Esther Horgen, avait quitté son domicile pour faire du jogging. Plusieurs heures après son absence, une recherche a été lancée par les forces de sécurité et les résidents locaux. 

Son corps a été retrouvé tôt lundi dans une forêt proche de son domicile avec la présence des signes évidents d'une attaque violente, que la police soupçonne être un acte terroriste. 

"Quand nous sommes arrivés, nous avons été conduits à un endroit où une femme de 52 ans était inconsciente, nous avons effectué des tests médicaux, elle ne respirait pas. Sans pouls et sans aucun signe de vie, nous avons dû la déclarer morte", a declaré Assaf Tapuhi, ambulancier du Magen David Adom. 

"Esther Horgen a été brutalement assassinée alors qu'elle était sortie faire un footing près de chez elle. Les forces de sécurité vont arrêter le meurtrier aussitôt que possible et nous règlerons nos comptes avec lui", a déclaré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

"Nous nous réveillons en apprenant une nouvelle douloureuse dans le nord du Shomron", a réagi le député Betzalel Smotrich. "Nous adressons nos condoléances à la famille de cette 14e femme assassinée", a-t-il ajouté, réaffirmant son soutien aux habitants de Tal Menashe et à toute la communauté de Shomron.  

"Les forces de sécurité travaillent déjà pour mettre la main sur le meurtrier", a souligné Benny Gantz sur Twitter. 

Esther Horgen avait quitté Fontenay-aux-Roses, commune située au sud de Paris, il y a une trentaine d'années, et se nommait à l'origine Brigitte Attelan, a indiqué une amie d'enfance, Anne Baer. 

"Elle était issue d'un judaïsme pluraliste, certes très pratiquant, mais très ouvert, ce qui caractérise la communauté de Fontenay-aux-Roses qui a été créée par son père et par mon père", a-t-elle dit, précisant que Esther Horgen avait fondé une famille "exemplaire" et qu'elle était "conseillère conjugale".

"Nous nous réveillons en apprenant une nouvelle douloureuse dans le nord du Shomron", a réagi le député Betzalel Smotrich. "Nous adressons nos condoléances à la famille de cette 14e femme assassinée", a-t-il ajouté, réaffirmant son soutien aux habitants de Tal Menashe et à toute la communauté de Shomron.  

"Les forces de sécurité travaillent déjà pour mettre la main sur le meurtrier", a souligné Benny Gantz sur Twitter. 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.