Lu dans la presse
|
Publié le 6 Février 2019

France/Complotisme - Une nouvelle enquête d’opinion de Conspiracy Watch et Fondation Jean-Jaurès

"Manipulation" autour de l’attentat de Strasbourg, "complot sioniste mondial", "assassinat" de Lady Diana, Illuminati… : pour la deuxième année consécutive, une grande enquête de l’Ifop tente d’estimer l’influence de ces thèses conspirationnistes chez les Français.

Synthèse publiée le 6 février sur le site de Conspiracy Watch

Un an après une première enquête de grande ampleur sur la prégnance du complotisme dans l’opinion publique française et alors que ce phénomène semble de plus en plus perceptible, la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watchpoursuivent leur partenariat.

Une nouvelle enquête, réalisée par l’Ifop du 21 au 23 décembre 2018 et menée auprès de 1 760 personnes, met en lumière l’influence préoccupante des représentations conspirationnistes dans la société française : si deux Français sur trois peuvent être considérés comme relativement hermétiques au complotisme, 21% des personnes interrogées se déclarent cependant « d’accord » avec 5 énoncés complotistes parmi les 10 qui leur ont été soumis.

Les moins de 35 ans, les moins diplômés et les catégories sociales les plus défavorisées demeurent les plus perméables aux théories du complot : 28% des 18-24 ans adhèrent à 5 théories ou plus, contre seulement 9% des 65 ans et plus.

Par ailleurs, si l’attachement à la démocratie reste nettement majoritaire dans l’opinion, il diminue à mesure qu’augmente le degré d’adhésion aux théories complotistes : pour seulement 43% des personnes qui adhèrent à 5 théories du complot ou plus, le fait de vivre en démocratie est ainsi considéré comme « très important » (contre 57% pour la moyenne des Français).

Invités à se prononcer séparément sur l’attentat de Strasbourg du 11 décembre 2018, seuls les deux tiers des sondés estiment que la version des autorités est conforme à la réalité. 10% pensent qu’il s’agit d’une manipulation du gouvernement.

En outre, les personnes qui ont le sentiment de ne pas avoir réussi leur vie sont surreprésentées chez celles qui adhèrent à un plus grand nombre de théories du complot que la moyenne.

Enfin, le complotisme est corrélé au spiritisme et à la croyance en la voyance : 51% de ceux qui adhèrent à 5 théories du complot ou plus pensent que certaines personnes ont des dons de voyance, contre 18% chez ceux qui n’adhèrent à aucune de ces théories.

Les chiffres clés de l’enquête :

  • 6 des 10 théories du complot proposées dans notre enquête étaient connues de la moitié ou plus des répondants avant l’enquête
  • 2 Français sur 3 sont relativement hermétiques au complotisme
  • 21% des personnes interrogées sont d’accord avec 5 théories du complot ou plus
  • 35% des personnes interrogées n’adhèrent à aucune théorie du complot
  • 43% des personnes interrogées sont d’accord avec l’affirmation suivante : « Le ministère de la santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins » (et 17% sont « tout à fait d’accord »)
  • 27% des personnes interrogées adhèrent à l’affirmation suivante : « Les Illuminati sont une organisation secrète qui cherche à manipuler la population »
  • 22% des personnes interrogées adhèrent à l’affirmation suivante : « Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale »
  • 15% des personnes interrogées adhèrent à l’affirmation suivante : « Certaines traînées blanches crées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandues pour des raisons tenues secrètes »
  • 28% des 18-24 ans adhèrent à 5 théories ou plus, contre 9 % des 65 ans et plus
  • 27% des personnes sans diplômes adhèrent à 5 théories ou plus, contre 8 % des Bac + 2
  • Pour seulement 43% des personnes qui adhèrent à 5 théories ou plus, le fait de vivre en démocratie est « très important » (contre 57% pour la moyenne des Français)
  • 51% des personnes qui adhèrent à 5 théories ou plus pensent que certaines personnes ont des dons de voyance, contre 18% de celles qui n’adhèrent à aucune théorie
  • 10% des personnes interrogées estiment que l’attentat de Strasbourg du 11 décembre 2018 est une manipulation du gouvernement

Téléchargez l'enquête complète de l'IFOP en bas de cet article

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.