Bruno Halioua

Président de la Commission Souvenir du Crif

Blog du Crif - J'ai témoigné au procès contre la campagne BDS "Teva, j'en veux pas"

28 January 2022 | 429 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

Voici le discours que j'ai prononcé après le vote de l'assemblée générale du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Des 27 avril au 10 juin 2016, se tiendront les journées nationales des Mémoires de la traite de l’esclavage et de l’abolition.  Souvenons-nous.

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Pages

Opinion

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Gil Taïeb's picture
Nous sommes debout
|
03 April 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Pages

Procès contre le BDS à la Cour d'Assises de Lyon

J’ai été cité comme témoin avec Richard Prasquier dans le procès qui oppose Avocats sans frontières (représentée par Aude Weill Raynal) au BDS.

L’ambiance était tendu avec les supporters du BDS devant l’entrée de l’enceinte.

J’ai témoigné devant la cour d’Assises des difficultés auxquelles les médecins de l’AMIF sont confrontés avec les patients qui leur présentent des cartes vitales avec le sticker du BDS « TEVA J’EN VEUX PAS !! ».

J’ai expliqué que j’ai eu l’occasion d’être confronté à cette situation inconfortable. Ne nous leurrons pas la présentation d’une carte vitale avec ce type de sticker antisioniste témoigne très souvent de la volonté de narguer le médecin supposé être juif et donc « sioniste ». Cela donne lieu à un climat de froideur mais aussi à des échanges verbaux violents voire à des insultes et même à des menaces voilées… Comme par hasard le refus d’accepter ce type de carte vitale est suivi de commentaires anonymes hostiles sur les réseaux sociaux à la suite de leur refus.

teva

Récemment, un palier a été franchi. Un médecin a été filmé par son patient pendant qu’il expliquait calmement son refus d’accepter ce type de carte Vitale. Il a eu la triste surprise de voir cette vidéo circuler sur internet avec un cortège ignoble de commentaires antisémites. Son nom a été livré en pâture, avec les conséquences éventuelles que l’on peut facilement imaginer.

J’ai expliqué devant la Cour que la tradition hippocratique qui fonde l’éthique médicale met de côté l’expression d’opinions politiques dans la relation de soins. Cela ne doit pas concerner uniquement le médecin. Lorsque le patient cherche en présentant sa carte Vitale à obtenir une facilité de paiement administrative, il ne devrait pas en bénéficier pour exprimer publiquement une position contraire à la loi. Il devrait pouvoir être possible d’interdire d’apposer des stickers sur la carte Vitale.

J’ai insisté sur l’importance de ne pas importer le conflit israélo-palestinien dans la relation medecin patient.

À ce propos on remarquera qu’il n’y a jamais eu de stickers en faveur des Yezidis, des Ouighours et des Rohyngias…

teva-proc-s

Bruno Halioua