Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Commémoration à la mémoire de Samuel Paty

19 October 2022 | 60 vue(s)
Catégorie(s) :
France

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Pages

Actualité

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Jean Pierre Allali's picture
ADIEU SHIMON
|
29 September 2016
Catégorie : Actualité

L'ancien président de l'État d'Israël, mon ami Shimon Peres, prix Nobel de la Paix 1994 est mort dans la nuit du 28 septembre 2016. Il avait 93 ans.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Il est peut être temps de poser à ceux qui relaient les théories du complot - en particulier sur les réseaux sociaux - des questions déstabilisantes.

Dans une interview donné à Patrick Perotto de L'Est Républicain, je suis revenu sur l’un des défis des années à venir : combattre les idées de haine qui se répandent sur internet

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

Pages

Opinion

Par Chloé Blum

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Pages

Commémoration dans le Jardin Samuel Paty, ce 16 octobre 2022

 

Il y a deux ans, le professeur Samuel Paty était poignardé et décapité en pleine rue de Conflans-Sainte-Honorine par un terroriste islamique d’à peine 18 ans. Ce criminel qui, après avoir assassiné le jeune enseignant, a été neutralisé alors qu’il se précipitait vers deux policiers au cri d’Alah Akbar.

Il y a deux ans, le nom de Samuel Paty s’est ajouté à la liste déjà longue des victimes du terrorisme Islamique. Son « crime » aux yeux de ce terroriste ? Avoir osé montrer les caricatures de Mahomet lors d’un cours sur la Tolérance et la Liberté d’expression.

Après Charlie Hebdo, le Bataclan, l’HyperCacher et d’autres attaques terroristes islamiques, cette idéologie mortifère poursuit son invasion tentaculaire. Ce totalitarisme s’attaquant à toutes nos valeurs, voulant nous interdire de penser, de caricaturer, de blasphémer, de critiquer, d’enseigner, tout simplement de Vivre avec nos différences et nos spécificités.

Comme après chaque attaque terroriste islamique, l’émotion fut grande mais ça et là, des individus envoûtés par la haine, ont refusé de désigner et de condamner l’idéologie qui arme les criminels.

Certains se sont essayés à des explications voire même trouvé des excuses à ces crimes.

Depuis deux ans, la peur s’est installée et une autocensure s’est imposée. La critique de l’islam dévoyé est à peine abordée. Les déclarations comme les simples critiques sont évitées par crainte de représailles. L’ombre des criminels plane. Le souvenir de l’assassinat de Samuel Paty bloque même les plus courageux.

La peur rôde !

Des enseignants, aujourd’hui encore, sont menacés de mort.

Des enseignants qui, lorsqu’ils osent parler, témoignent du silence de leur hiérarchie.

Des enseignants pour lesquels la seule issue est de s’exiler ou de vivre sous protection policière.

Deux ans après la décapitation de Samuel Paty, l’indignation se fait de plus en plus discrète. Deux ans seulement après ce drame, où en est la lutte contre l’islamisme ? Où en est la défense de notre République qui se doit de protéger tous ses enfants en leur assurant la liberté de pensée tout en garantissant à chacun le droit de croire et de ne pas croire ?

Où en est notre laïcité qui est aujourd’hui bafouée à des fins électorales ?

En mémoire de Samuel Paty, nous avons le devoir d’agir avec force contre ceux qui diffusent le venin islamiste. Nous n’honorerons sa mémoire qu’en luttant, tous ensemble, contre tous les extrémismes, les totalitarismes et en remettant au centre de notre combat celui pour la République et son triptyque Liberté, Égalité et Fraternité.

 

Gil Taïeb