Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - Histoire secrète des forces de défense d'Israël, de Nir Cohen Fellinsky

13 Septembre 2018 | 139 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Pages

Actualité

Meyer Habib, il y a ceux qui l'aiment et ceux qui l'ont en exècre. Mais on ne peut en aucun cas tolérer un tel déferlement de haine antisémite.

Discours prononcé lors de la Plénière de clôture.

Portrait de Gil Taïeb
Blog du Crif - Hors Normes
|
18 Octobre 2019
Catégorie : Actualité

Dans le cadre du match de foot qui doit opposer le RC Strasbourg au Maccabi Haïfa FC, le Préfet de la Région Grand-Est a publié ce matin un arrêté inquiétant et profondément dérangeant. Je me suis entretenu avec le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, et avec le Directeur de Cabinet du Préfet du Bas-Rhin. Un nouvel arrêté devrait être publié, supprimant notamment l'interdiction des drapeaux nationaux et des signes de soutien aux deux équipes.

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Pages

 

 

HISTOIRE SECRETE DES FORCES DE DEFENSE D’ISRAËL - De la guerre d’indépendance aux guerres modernes, par Nir Cohen Fellinsky (*)

Plusieurs sujets intéressants sont abordés dans ce livre qui se penche sur la manière dont l’Israël en gestation a réussi, dès 1917, à jeter les bases d’une future armée. De la Hagana et de l’Irgoun, on passera à Tsahal, qui, jusqu’ici, domine ses adversaires grâce à une supériorité technologique.

Pour mettre en évidence la façon de procéder des dirigeants du yichouv pour recruter des candidats à l’alyah, la montée au pays d’Israël, l’auteur a choisi d’analyser la trajectoire d’un juif tunisien, Moché Yacoub Mimoun, originaire de la ville de Gabès, exemple même du propagandiste recruteur.

Remontant le temps, l’auteur revient aux destructions du Temple de Jérusalem, à la dispersion et à l’établissement, au fil des siècles, de communautés juives dans le monde entier. Et, pour ce qui est des Juifs tunisiens, ils se sont établis, notamment sur l’île de Djerba, où le patronyme Cohen est omniprésent, après la destruction du premier Temple en -586.      On raconte même que la Grande Synagogue dite de la Ghriba est bâtie sur une pierre, ramenée par des fuyards, du Temple de Jérusalem.

Après une synthèse de la position des Juifs dans le Coran et en terre d’islam, Nir Cohen Fellinsky revient sur le personnage de Mimoun, qui, formé à la yeshiva, profondément marqué par la Seconde Guerre mondiale et par l’occupation par les hordes nazies de la Tunisie pendant six mois, avec, en point d’orgue, la grande rafle de Tunis du 9 décembre 1942, se donna pour mission de persuader ses coreligionnaires de rejoindre la Palestine où l’Etat juif était en gestation. Selon l’auteur, ce sont des milliers de Juifs de Tunisie que Mimoun parviendra à envoyer en terre d’Israël, renforçant ainsi le futur Etat.

Intéressant.

Jean-Pierre Allali

(*) Editions Les Deux Carrés. Juillet 2017. Préface de Maître Daniel Fellous. 176 pages. 17 €.