Marc Lévy

Représentant du Crif en Israël

Blog du Crif - La force de la faiblesse : Les 100 jours du gouvernement Bennett-Lapid

23 Septembre 2021 | 207 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Meyer Habib, il y a ceux qui l'aiment et ceux qui l'ont en exècre. Mais on ne peut en aucun cas tolérer un tel déferlement de haine antisémite.

Discours prononcé lors de la Plénière de clôture.

Portrait de Gil Taïeb
Blog du Crif - Hors Normes
|
18 Octobre 2019
Catégorie : Actualité

Dans le cadre du match de foot qui doit opposer le RC Strasbourg au Maccabi Haïfa FC, le Préfet de la Région Grand-Est a publié ce matin un arrêté inquiétant et profondément dérangeant. Je me suis entretenu avec le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, et avec le Directeur de Cabinet du Préfet du Bas-Rhin. Un nouvel arrêté devrait être publié, supprimant notamment l'interdiction des drapeaux nationaux et des signes de soutien aux deux équipes.

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Pages

Opinion

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Texte de Richard Prasquier, ancien président du Crif, également publié dans l'hébdomadaire Actualité Juive.

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Par Nicolas Bedos

Pages

Voilà 100 jours que le gouvernement Bennett-Lapid est au pouvoir.

Ce gouvernement a pour projet de faire avancer les problèmes du quotidien et de maintenir le statu quo pour les « questions qui fâchent » telles la place du judaïsme dans l'État ou le statut des Territoires.

De fait, reposant sur une improbable coalition, il semble tirer sa force de sa faiblesse, tant au plan intérieur qu’au plan international.

A l’intérieur, sa majorité parlementaire extrêmement faible l’expose au risque d’une seule défection, ce qui semble assurer sa cohésion.

Ainsi, la Knesset a-t-elle voté, en première lecture, le budget pour les 2 années à venir, exploit qui n’avait pas été accompli depuis 2019 !

De même, le Premier Ministre Naftali Bennett peut-il déclarer qu’il ne démantèlera aucune implantation et qu’il s’oppose à la création d’un Etat palestinien, sans susciter la moindre réaction à gauche et sans que les grands médias israéliens ne s’en offusquent.

Au plan international ces déclarations n’ont suscité aucune réaction critique de l’Union Européenne pourtant farouchement partisane de la solution à deux Etats.

La faiblesse du gouvernement semble également lui servir d’atout à Washington ; c’est cette faiblesse qui a su convaincre le Secrétaire d’Etat Antony Blinken de reporter l’ouverture, prévue à Jérusalem, du Consulat américain chargé des relations avec les Palestiniens.

Nul ne sait combien de temps durera cette coalition hétérogène, mais elle permet aux divergences de la société israélienne, autrement exacerbées, de coexister sur un mode mineur.

 

Marc Lévy, Représentant du Crif en Israël