Marc Lévy

Représentant du Crif en Israël

Blog du Crif - La force de la faiblesse : Les 100 jours du gouvernement Bennett-Lapid

23 Septembre 2021 | 207 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Pages

Israël

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Un ouvrage sympathique et émouvant à découvrir.

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Pages

Opinion

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Patricia Sitruk est membre du Comité directeur du Crif

Pages

Voilà 100 jours que le gouvernement Bennett-Lapid est au pouvoir.

Ce gouvernement a pour projet de faire avancer les problèmes du quotidien et de maintenir le statu quo pour les « questions qui fâchent » telles la place du judaïsme dans l'État ou le statut des Territoires.

De fait, reposant sur une improbable coalition, il semble tirer sa force de sa faiblesse, tant au plan intérieur qu’au plan international.

A l’intérieur, sa majorité parlementaire extrêmement faible l’expose au risque d’une seule défection, ce qui semble assurer sa cohésion.

Ainsi, la Knesset a-t-elle voté, en première lecture, le budget pour les 2 années à venir, exploit qui n’avait pas été accompli depuis 2019 !

De même, le Premier Ministre Naftali Bennett peut-il déclarer qu’il ne démantèlera aucune implantation et qu’il s’oppose à la création d’un Etat palestinien, sans susciter la moindre réaction à gauche et sans que les grands médias israéliens ne s’en offusquent.

Au plan international ces déclarations n’ont suscité aucune réaction critique de l’Union Européenne pourtant farouchement partisane de la solution à deux Etats.

La faiblesse du gouvernement semble également lui servir d’atout à Washington ; c’est cette faiblesse qui a su convaincre le Secrétaire d’Etat Antony Blinken de reporter l’ouverture, prévue à Jérusalem, du Consulat américain chargé des relations avec les Palestiniens.

Nul ne sait combien de temps durera cette coalition hétérogène, mais elle permet aux divergences de la société israélienne, autrement exacerbées, de coexister sur un mode mineur.

 

Marc Lévy, Représentant du Crif en Israël