Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Longue vie à Jérusalem !

07 Juin 2021 | 161 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Pages

Israël

Par Chloé Blum

Par Chloé Blum

Dans la Vieille Ville de Jérusalem, dissimulé au milieu des pierres millénaires, se cache un trésor tout israélien : une exposition en réalité augmentée pour retourner dans le passé et découvrir le second Temple comme on ne l'a jamais vu. Ajustez vos masques, embarquement immédiat !

Il y a 70 ans, le 29 novembre 1947, était voté par l’ONU à New York, le plan de partage de la Palestine mandataire. Cette résolution numéro 181 prévoyait la création de trois entités : un État juif, un État arabe et Jérusalem placé sous contrôle international.

Alors que le Fatah et le Hamas tentent une énième poignée de main historique, la diplomatie israélienne y répond par un silence qui mérite une attention particulière.

 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pages

Opinion

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Pages

Le 7 juin est une date mémorable dans l’histoire d’Israël et du peuple juif. Il y a 54 ans, le 7 juin 1967, alors qu’Israël se bat sur trois fronts depuis le 5 juin, les parachutistes Israéliens entrent dans Jerusalem et reprennent possession du Kotel.

Après des millénaires de séparation et de prières, les enfants de Sion, poussés dans un conflit avec la Jordanie, se retrouvent aux pieds du lieu le plus saint du judaïsme. Après avoir bataillé dans les rues sinueuses de la vieille ville, les troupes du Général Uzi Narkis offrent au peuple juif le plus beau des cadeaux. Quelques pierres abandonnées qui pleuraient et qui retrouvent enfin leurs enfants qui depuis la destruction du second temple n’ont jamais cessé de prier et d’espérer ces retrouvailles. Personne ne peut oublier les paroles et la voix vibrante du Général Motta Gur, qui annonçait « Har à Baït Ba Yadenou » : « le Mont du Temple est entre nos mains ». Religieux ou pas, tous ont ressenti l’importance du message et de cet instant.

54 ans après, nous sommes tous les héritiers de ce joyau et les enfants de ces parachutistes libérateurs. Gardons en tête et dans nos mémoires toutes les images, les sons, les prières, les larmes et les rires de ce moment historique.

Jerusalem, la ville trois fois sainte a repris tout son sens et sa valeur depuis ce 7 juin 1967 en devenant non seulement la capitale réunifiée d’Israël mais ce lieu ouvert et accessible à tous.

54 ans sont passés et pourtant trop nombreux sont encore ceux qui nient au peuple juif sa capitale éternelle.

Trop nombreux sont ceux qui aimeraient à nouveau éteindre cette ville qui brille et illumine le monde.

54 ans après le 7 juin 1967, la bataille de Jérusalem n’est pas encore terminée.

Que tous l’entendent : beaucoup de choses peuvent se discuter et être négociées mais Jamais Jérusalem

Longue vie à Jérusalem !

 

Gil Taïeb