Richard Prasquier

Ancien Président du CRIF

Le billet de Richard Prasquier - Une résolution anti-israélienne à l’Assemblée Nationale

28 Juillet 2022 | 237 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Je suis Israélien, je suis Charlie
|
13 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Pages

Opinion

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 Janvier 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

La proposition de résolution 143, déposée  le 13 juillet, 4 jours avant la commémoration au Vel d’Hiv, sur le Bureau de l’Assemblée nationale, pour condamner l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien, a suscité de nombreuses réactions dans la communauté juive française. Je ne peux que m’y associer, le terme « abject » me parait approprié pour la qualifier.

Je ne reprendrai pas la critique des arguments utilisés dans cette résolution, et notamment du mot scandaleux d’apartheid.

D’autres l’ont fait, par exemple l’excellent texte de Céline Pina à ce sujet. Mais les signataires n’ont que faire de la critique. Ils savent que la résolution  n’a aucune chance d’être votée. Pourquoi ont-ils décidé de la présenter alors que  la France a manifestement aujourd’hui d’autres chats à fouetter ?

Ce n’est pas une protestation morale, comme ils le prétendent, c’est un acte politique; certains diraient qu’il s’agit d’un acte de cuisine politique. C’est sur cette dimension que je voudrais m’attarder et non sur ses éventuelles pensées ou arrière-pensées antisémites.

Le texte a été concocté par le député communiste du Havre Jean Paul Lecoq, aujourd’hui vice-président de la commission des Affaires étrangères .

Lecoq est le successeur spirituel de l’ancien député Jean Claude Lefort, qui fut Président de l’Association France Palestine Solidarité et qui est le beau-père de Salah Hamouri. Pour rappel, Salah Hamouri, jugé pour tentative d’assassinat envers le rabbin Ovadia Yosef, a été emprisonné en Israël  entre 2005 et 2011, puis placé en détention administrative en 2017 pour avoir pris des fonctions dirigeantes au sein du FPLP. Cette détention administrative est considérée par ses partisans comme le crime des crimes, et des réclamations sont rituellement posées à l’Assemblée Nationale à son sujet. Aucun détenu français à l’étranger n’a eu droit à une telle mobilisation.

Pour le Parti communiste, soutenir  Salah Hamouri, dont l’histoire est citée dans la résolution, permet d’occulter le rôle de l’islamisme  puisque le FPLP, dont chacun connait la très sanglante histoire, mais qui est aujourd’hui très marginal, a été fondé par un chrétien. Par contraste, cela permet aussi de traiter Israel de régime théocratique. Cerise sur le gâteau, le FPLP se veut marxiste, ce qui rappelle de bons souvenirs au PC et envoie un  bon signal aux anciens partis frères, comme en Chine, en Russie ou en Amérique du Sud.

S’en prendre à Israël, c’est aussi ressusciter l’impulsion  d’une conférence de 1955 dont Nasser fut un des héros, celle de Bandung qui a placé le combat contre l’Occident sous la bannière anti-colonialiste, et dont les 30 participants, à quelques exceptions près, se retrouvent parmi les habitués des motions anti-israéliennes. C’est aussi raviver le souvenir de la conférence de  Durban, dans l’ancien pays du vrai apartheid,  qui en septembre 2001 a lancé l’étendard  de la lutte contre les discriminations raciales. Conférence de Durban qui a dérivé dans un délire anti-israélien dont les conséquences perdurent et que le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU s’attache à cultiver. L’un des membres d’une Commission d’enquête de ce Conseil, l’honorable Miloon Kothari,  vient de déclarer que le terme de Apartheid était insuffisant pour décrire la situations des Palestiniens, mais que malheureusement les Juifs contrôlent les médias. M. Kothari dépasse la détestation anti-israélienne; il a pris le maillot jaune de l’antisémitisme au Conseil des Droits de l’Homme de l'ONU. Compliments, car la concurrence est sournoise, mais rude…

Il n’est pas indifférent que parmi les signataires communistes ou apparentés, une majorité soit originaire des Antilles, de Guyane ou de Polynésie. Je doute que Salah Hamouri ait été leur préoccupation majeure, mais un ticket anti-israélien donne une meilleure place dans le wagon anti-colonial.

Le deuxième bataillon des signataires de la résolution, c’est LFI. Il  y manque  plusieurs des ténors du groupe. Est-ce par tactique, quand certains députés, dont les corbyniennes Obono et Simonnet, sont venus à la commémoration du Vel d’Hiv pour se donner une respectabilité sur le compte des Juifs morts? Ou bien les 72 députés insoumis ont-ils voulu laisser au maigre contingent des 12 députés communistes l’honneur de cette initiative?

Je doute malheureusement qu’il y ait le moindre désaccord idéologique. Dans la rhétorique mélenchonienne, celle de la conflictualité tous azimuts, une telle résolution a bien des avantages. Le plus important est de montrer que le Leader Maximo français est en concordance intersectionnelle avec la partie de son électorat qui a fait de la détestation d’Israël l’alpha et l’omega des luttes contre les puissants, un combat d’autant plus agréable à mener qu’il permet de ne pas se frotter aux très puissants, tels la Chine ou la Russie, qui sont par définition des alliés mais qui pourraient devenir méchants si on s’opposait à eux. Pour Jean Luc Mélenchon, mais pour Jean Paul Lecoq aussi, les Ouighours, les Tibétains et les Ukrainiens ne sont vraiment pas de « bons clients ». Les Palestiniens cochent plus de cases.

Dans la Nupes il y a aussi des écologistes. Deux ou trois ont signé cette résolution, dont Aurélien Taché, recordman du caméléonisme politique. Quant aux socialistes, ils n’apparaissent pas parmi les signataires et un de leurs membres, Jérôme Guedj, a fortement protesté. Mais ces protestations, je ne les ai pas entendues de la bouche de Olivier Faure, ce qui laisse pressentir qu’il a vraiment acté la fin du parti socialiste, le parti de Jaurès et de Blum, au profit de son ersatz nupiste.

Richard Prasquier