Jean Pierre Allali

Jean-Pierre Allali

Lectures de Jean-Pierre Allali - Aventurières insoumises, par Murielle Mollo

29 Mai 2024 | 82 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Mardi 16 juillet 2024, s'est tenue la cérémonie nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites et d'hommage aux Justes de France, commémorant la rafle du Vél d'Hiv organisée par le Crif en collaboration avec le Ministère des Armées. Cette année, à l'approche des Jeux Olympiques, la cérémonie s'est tenue au Mémorial de la Shoah. À cette occasion, le Président du Crif a prononcé un discours fort et engagé, dans un contexte national et international difficile.

Pages

Opinion

Mardi 16 juillet 2024, s'est tenue la cérémonie nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites et d'hommage aux Justes de France, commémorant la rafle du Vél d'Hiv organisée par le Crif en collaboration avec le Ministère des Armées. Cette année, à l'approche des Jeux Olympiques, la cérémonie s'est tenue au Mémorial de la Shoah. À cette occasion, le Président du Crif a prononcé un discours fort et engagé, dans un contexte national et international difficile.

Pages

(*) Aventurières insoumises, par Murielle Mollo (*)

 

Dans ce très agréable récit basé sur l’histoire de sa propre famille, le docteur Murielle Mollo nous propose de découvrir des destins croisés aux heures sombres du nazisme, de l’Occupation et de la Shoah. David et Talia Stein, un couple heureux et uni de Juifs polonais va voir sa vie bouleversée par l’irruption de la guerre et de l’horreur hitlérienne. David est un homme d’affaires avisé et prospère, dirigeant d’une entreprise de textiles, qui, hélas, dans les moments difficiles qu’il va traverser, sera berné par un associé peu scrupuleux, Alain Leenman, rongé par un antisémitisme virulent. Talia, elle, est chirurgien-dentiste. Le couple a deux enfants, Hannah et son petit frère, Gavri. La folie meurtrière d’Hitler et de ses sbires pousse les Stein, non seulement à fuir leur terre natale, mais aussi, à se séparer de leurs enfants qui seront placés dans des familles d’accueil catholiques en Suisse, pays neutre. Ce qui ne les empêchera pas, tout en allant à la messe et en célébrant Noël, de maintenir un lien avec leur foi d’origine grâce aux enseignements d’un « pasteur juif ». Une situation qui fait penser à l’épopée très médiatisée en son temps, des enfants Finaly. David et Talia vont se retrouver en Belgique puis dans le sud de la France ou encore à Aix-les-Bains. Grâce aux lettres que Hannah parvient à envoyer régulièrement à ses parents, David et Talia réussissent à maintenir le contact avec leurs enfants. Ils les retrouveront enfin le 7 mars 1945. La famille choisira de retourner vivre en Belgique.

Voici aussi Marie-Louise Marcelle Majour, alias Lily, une jeune fille courageuse de dix-huit ans  qui, au péril de sa vie, entre en Résistance et, déjouant tous les pièges et les délations, parvient à passer des messages essentiels aux soldats de l’ombre en lutte contre les nazis. À l’instar de la célèbre héroïne hongroise, Hannah Szenes, elle sera arrêtée par la Milice le 25 mai 1944, à Sauviat-sur-Vige, dans le Limousin, battue et humiliée, abusée sexuellement, mais en réchappera à la faveur du débarquement allié. Après la Guerre, elle ira vivre en Indochine.  Du côté des Stein, en 1957, Hannah épousera un ingénieur chimiste, Michel Maine.

Murielle Mollo, en fin d’ouvrage, attire notre attention, sur les règlements de comptes, parfois injustifiés, qui eurent lieu à la Libération.

C’est au hasard d’une découverte dans un grenier poussiéreux, que le parcours des « aventurières insoumises » sera dévoilé au grand jour. Pour notre bonheur et notre plaisir. Un très agréable roman.

 

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions Anfortas, mars 2024, Préface de Popeck, Avant-propos de Jean-Pierre Allali, 184 pages, 18 €.

 

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -