The CRIF in action
|
Published on 1 April 2014

Le CRIF rencontre de nombreux intellectuels

Par Marc Knobel

Le CRIF porte une attention particulière aux relations avec les intellectuels. C’est dans ce cadre que, sous l’impulsion de Roger Cukierman, l’institution a créé une nouvelle structure ou composante intitulée « Think Thank », dirigée par Marc Knobel. Cette composante est chargée de recevoir, de dialoguer et/ou d’auditionner des intellectuels et/ou des membres de la société civile avec le souci constant d’entendre leur point de vue et de comprendre leur expertise. Le Think Thank est donc un lieu de réflexion et d’échanges, un laboratoire d’idées regroupant des experts, souvent dans le domaine de la lutte contre l’antisémitisme, mais pas exclusivement.

La première réunion s’est tenue le 1er octobre 2013. D’autres réunions ont eu lieu depuis, les 18 octobre, 10 décembre, 28 janvier, 19 décembre, 17 mars 2014… Lors de ces réunions, les intervenants ont convenu que la France a connu ces dernières années une augmentation particulièrement inquiétante d’actes à caractère raciste ou xénophobe et antisémite, parfois d’une extrême violence. Ces faits ont souvent pris la forme d’atteintes aux biens, tels que des incendies volontaires de lieux cultuels, ou d’atteintes aux personnes caractérisées par des agressions physiques ou verbales. Cependant, les intellectuels sondés lors de ces différentes réunions ont estimé que l’antisémitisme ne concerne pas (que) les Juifs, mais la société tout entière. Les intervenants se sont  accordé également sur le fait sur le fait qu’il faille porter une attention toute particulière aux actes antisémites et qu’il faille faire de cette question une priorité. On ne peut cependant pas dissocier le racisme de l’antisémitisme, il faut également condamner les discriminations dont sont victimes certaines minorités et les préjugés racistes.

Plusieurs intellectuels ont été invités, en fonction de leurs travaux, de leur compétence respective, ou de leur champ d’investigation et d’observation ou de réflexion, notamment :

Eliette Abecassis, écrivain ; Philippe Allouche, directeur général de la FMS ; Manuel Azoguy, aumônier et visiteur des prisons ; Martine Benayoun, avocate, vice-Présidente de la LICRA ; Séverine Benayoun, avocate ; Johanna Barasz, conseillère aux questions de société et des arguments auprès du Ministre de l’Education nationale ; Pascal Bruckner, philosophe et écrivain ; Jean-Yves Camus, politologue ; Jean-Claude Casanova, Président de la Fondation nationale des Sciences politiques ; Yves Chevalier, sociologue, professeur honoraire à l’Université de Tours ; Isabelle Cohen, chargée de mission à la FMS ; Raphaël Drai, professeur émérite de sciences politiques à l’Université d’Aix-Marseille III ; Michel Drouin, historien ; Gérard Fellous, expert auprès des Nations Unies et de l’Union européenne ; Michael Ghnassia, avocat ; Michel Goldberg, maître de conférences en biochimie à l’Université de La Rochelle ; Père Antoine Guggenheim, directeur du pôle de recherche du Collège des Bernardins ; Frédéric Haziza, journaliste ; Nathalie Heinich, sociologue, directrice de recherche au CNRS, au sein du Centre de recherche sur les arts et le langage (EHESS) ; Denis Jeambar, journaliste, ancien directeur de l’Express et Président du groupe directoire l’Express - l’Expansion ; Bernard Jouanneau, avocat, Président de Mémoire 2000 ; André Kaspi, historien ; Jean Lesembaum, universitaire et journaliste ; Jacky Mamou, médecin, Président de Médecins du Monde 1996 à 2000, actuellement Président du Collectif Urgence Darfour ; Pierre Marquis, chargé de mission en communication auprès de la FMS ; Eric Marty, professeur de littérature française contemporaine à l’Université Paris VII-Diderot, membre de l’Institut universitaire de France ; Jean-Philippe Moinet,  auteur, chargé d’enseignements, fondateur de la Revue Civique ; Pierre Mutz, ancien préfet de la région Ile de France, ancien préfet de Paris ; Tobie Nathan, universitaire, diplomate et écrivain, Professeur émérite de psychologie à l’université de Paris VIII ; Alain Pagès, professeur à l’université Paris III – Sorbonne nouvelle ; Pascal Perrineau, politologue français et un spécialiste de sociologie électorale. Il a été le directeur du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po Paris, (Sciences Po, CNRS) entre 1994 et 2013. Il est professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po Paris) ; Myriam Quéméner, Procureur de la République, spécialisée dans le domaine du droit de l’Internet et de la lutte contre la cybercriminalité ; Gérard Rabinovitch, philosophe et sociologue, chercheur au CNRS, membre du CERSES (Centre de Recherche, Sens, Ethique et Société) ; Dominique Reynié, professeur de sciences politiques à Sciences Po ; Gabrielle Rochmann, directrice adjointe de la FMS ; Iannis Roder, professeur agrégé d’histoire-géographie à Saint-Denis ; Françoise Rudetzki, déléguée au terrorisme de la Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents Collectifs (SOS Catastrophes Terrorisme), Présidente fondatrice (1986-1998) puis déléguée générale (1998-2008) de l'association SOS Attentats qui aidait les victimes du terrorisme ; Michael de Saint-Chéron, philosophe des religions et écrivains ; Antoine Spire,  journaliste, universitaire et éditeur ; Jacques Tarnero, essayiste et documentariste ; Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la Recherche Stratégique ; Michèle Tribalat, démographe à l’Institut national d’études démographiques ; Dominique Trimbur, chargé de mission au sein de la FMS ; Gérard Unger, ancien Président de RMC puis de la Sofirad, Président-Directeur général de Metrobus, membre du BE du CRIF ; Nathalie Zajde, maître de conférences en psychologie à l’Université de Paris VIII Saint-Denis. Chercheure et clinicienne au Centre Georges-Devereux ; Yves-Charles, philosophe, professeur à l’Université Paris-Descartes, titulaire de la chaire de philosophie politique…

CRIF

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.