Actualités
|
Publié le 12 Février 2020

Actualité des régions - Crif Auvergne Rhône-Alpes : Commémoration de la rafle de la rue Sainte-Catherine à Lyon

Le 10 février, le Crif Auvergne Rhône-Alpes était à la cérémonie en mémoire de la Rafle de la rue Sainte-Catherine à Lyon. Nicole Bornstein, présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes a prononcé un discours.

Cette année nombreuses furent les cérémonies en France, en Europe, et très symboliquement à Yad Vashem en Israël pour marquer les 75 ans écoulés depuis la libération du camp d’Auschwitz Birkenau, car en son âme et conscience, chacun ressent une forme d'urgence face  à la disparition inexorable des survivants en même temps qu' à la résurgence des vieux démons !

Le 10 février, à Lyon, de nombreuses personnes se sont encore réunies pour se souvenir de la Rafle de la rue Sainte-Catherine par la gestapo, survenue le 9 février 1943, et commanditée par Klaus Barbie

Au numéro 12 de la rue Sainte-Catherine se trouvait le local attribué à l'UGIF, Union générale des israélites de France. 

Le 9 février 1943, 62 hommes et 24 femmes sont arrêtés. Par la suite, 80 personnes sont déportées vers les camps nazis.

UGIF : Toutes les associations juives d'entraides ayant été démantelées, à l'instigation des Allemands, fin novembre 1941, le gouvernement de Vichy crée l'UGIF pour représenter auprès des pouvoirs publics tout ce qui touchait aux questions sociales. Ce sont des réfugiés juifs plein de désarroi, démunis, chacun avec un destin qu'il croyait unique, qui se pressaient régulièrement au 12 rue Sainte Catherine pour y trouver aide et soutien auprès de militants bénévoles.

 
Le Crif vous propose aussi :
 
Téléchargez le discours prononcé par Nicole Bornstein, présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes à cette commémoration.
 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.