Actualités
|
Publié le 8 Octobre 2018

Attentat - Le Crif rend hommage aux deux Israéliens tués par un terroriste palestinien

Dimanche matin, deux Israéliens ont été tués par balles par un terroriste palestinien. L'attentat s'est déroulé sur le lieu de travail des victimes, dans une zone industrielle près de Barkan. Le Crif condamne fermement cette nouvelle attaque terroriste qui vient endeuiller une nation entière. Nous adressons nos pensées émues aux proches des victimes.

Publié le 7 octobre sur le site de i24news

Deux Israéliens ont été tués par balle par un terroriste palestinien dimanche matin dans une zone industrielle près de l'implantation de Barkan en Cisjordanie, a rapporté l'armée.

Une troisième personne, une femme de 54 ans, a également été grièvement blessée par le terroriste toujours en fuite. Evacuée vers l'hôpital Beilinson, ses jours ne sont plus en danger.

Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans, mariée et mère d’un bébé, était originaire de la ville de Rosh HaAyin, dans le centre d’Israël. Ses funérailles auront lieu dimanche soir.

Ziv Hajbi, 35 ans, originaire de Rishon LeZion, près de Tel Aviv était père de trois enfants. Ziv sera enterré lundi après-midi.

Après avoir envisagé dans un premier temps la piste criminelle, le porte-parole de l'armée israélienne, Ronen Manelis, a finalement confirmé le caractère terroriste de l'attaque.

"C'est une attaque terroriste sérieuse, qui a été perpétrée par un homme de 23 ans", a-t-il précisé.

Selon la même source, le terroriste palestinien est originaire du village de Wicha, dans le district de Tulkarem, situé tout près de la ligne de démarcation.

"L'armée a procédé à une perquisition au domicile du terroriste", a-t-elle indiqué ajoutant que "plusieurs personnes avaient été interpellées pour interrogatoire".

"Un maximum de moyens, incluant des forces spéciales, ont été déployées pour que l'homme soit retrouvé au plus vite", a encore précisé le porte-parole de l'armée.

"Nous allons mettre la main sur le terroriste, ce n'est qu'une question de temps", a indiqué le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman.

Les autorités de l'Etat hébreu ont annoncé que l'auteur de la fusillade était connu de leurs services.

Tôt dans la matinée, avant de passer à l'acte, le terroriste a posté un message sur son compte Facebook, demandant à Dieu de lui donner de la force avant de passer à l'acte.

L'homme avait travaillé dans la zone industrielle de Barkan par le passé mais ne se rendait plus au travail depuis une quinzaine de jours. D'après des sources sur place, ce sont des employés de la société qui ont été pris pour cible par le terroriste. Ce dernier leur a ligoté les mains puis les a exécutés.

Selon le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan - dont fait partie l'implantation - le meurtre a eu lieu dans une usine, bien connue dans la région. L'entreprise emploie des travailleurs Juifs et Arabes. "C'est un incident très difficile. Il n'y a plus d'incidents de sécurité [de ce type] dans cette région depuis des décennies, les zones industrielles servent de pont à la coexistence", a déclaré M. Dagan.

Dans un communiqué, le président de l'Etat d'Israël a indiqué être "choqué et attristé par la terrible attaque" qui a eu lieu dimanche. "Cette attaque n'a pas seulement été dirigée contre des gens innocents [...] elle l'a aussi été contre la possibilité pour Israéliens et Palestiniens de vivre une coexistence pacifique", a estimé Reuven Rivlin.

8.000 personnes, parmi lesquelles 4.000 Israéliens et 4.000 Palestiniens - sont employées dans cette zone industrielle de Cisjordanie.

***

Déclaration de la porte-parole du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères – Cisjordanie – attaque terroriste à Barkan (7 octobre 2018)

La France condamne l’attaque terroriste du 7 octobre 2018, qui a fait deux victimes israéliennes à Barkan (Cisjordanie), et exprime ses condoléances à leurs familles.

Rien ne justifie le recours à la violence.

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.