Actualités
|
Publié le 21 Novembre 2019

Ça s'est passé aujourd'hui - 21 novembre 1984 : l’Opération Moïse

Il y a peut-être 1, 5, 10 ans ou encore un siècle tout juste, se produisait un événement marquant. Dans cette nouvelle rubrique intitulée « Ça s’est passé aujourd’hui », à l'image d'un éphéméride, le Crif revient sur quelques événements majeurs de l’Histoire date par date.

21 novembre 1984 : L’Opération Moïse

 

Il y a 35 ans, l'Éthiopie a été ravagée par la guerre et la famine. Israël entreprit alors une opération secrète pour sauver les Juifs éthiopiens. La mission était connue sous le nom d'Opération Moïse.

En l'espace de sept semaines, entre le 21 novembre 1984 et le 5 janvier 1985, plus de 8 000 Juifs éthiopiens ont été transportés hors du Soudan par avion et ramené en sécurité en Israël, leur nouveau foyer.

Nommée selon le personnage biblique de Moïse, chargé de ramener son peuple en Terre promise, l’Opération Moïse a permis le transfert clandestin de réfugiés éthiopiens juifs se trouvant au Soudan vers l'État d'Israël, pendant la famine qui toucha l'Éthiopie de 1984.

Ceux que l’on appelle juifs éthiopiens, les Falashas ou encore « Beta Israël », avaient commencé par fuir à pied l'Éthiopie, pour rejoindre des camps de réfugiés au Soudan. On estime à 4 000 le nombre de décès au cours de cet exode, pour cause de malnutrition, de maladie et des conditions de vie dans les camps de réfugiés soudanais.

Mais pour ceux qui ont survécu à cette traversée du désert, il s’agissait, une fois au Soudan, d’être transporté en Israël.

En 1984, Georges Gutelman, patron de TEA (Trans European Airways), fut contacté par un haut responsable du Mossad, Efraim Halevy. Ce dernier lui proposa de transporter d’urgence les juifs éthiopiens vers Israël. Georges Gutelman, cet industriel juif belge, mit les avions de sa compagnie au service de l’Opération Moïse.

La mission israélienne a amené plus de 8 000 Juifs éthiopiens en Israël à bord de 30 vols entre novembre 1984 et janvier 1985.

Mais plus d'un millier d'enfants se retrouvèrent en Israël, séparés de leur famille restée en Afrique jusqu'à l'Opération Salomon qui organisa la migration de Falashas restés en Éthiopie.

Aujourd’hui, la communauté éthiopienne d’Israël compte plus de 140 000 membres qui continuent à jouer un rôle important dans toutes les facettes de la société israélienne.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.