Actualités
|
Publié le 5 Juin 2019

Ça s'est passé aujourd'hui - 5 juin 1967 : La guerre des Six Jours

Il y a peut-être 1, 5, 10 ans ou encore un siècle tout juste, se produisait un événement marquant. Dans cette nouvelle rubrique intitulée « Ça s’est passé aujourd’hui », à l'image d'un éphéméride, le Crif revient sur quelques événements majeurs de l’Histoire date par date.

5 juin 1967 : Israël attaque, c'est le début de la guerre des Six Jours.

Cette troisième guerre israélo-arabe (après celle de 1948 – 1949 et celle de 1956) se déclenche après une dégradation progressive de la situation régionale : le 18 mai, l'Égypte a demandé le retrait des observateurs des Nations Unies à la frontière israélo-égyptienne, le lendemain, elle ferme le golfe d'Aqaba aux navires se rendant en Israël, prélude à un blocus naval. Dans le domaine diplomatique, l'alliance entre l'Égypte et la Syrie est renforcée par l'adhésion de la Jordanie et de l'Irak le 4 juin.

Le lundi 5 juin 1967, Israël lance ses blindés et son aviation contre ses voisins arabes. En quelques heures, l'aviation israélienne détruit les forces aériennes égyptiennes, les chars pénètrent dans le Sinaï. C'est le début d'une offensive qui durera six jours et imposera de nouvelles frontières dans la région, tournant majeur dans le conflit du Proche-Orient. 

Pendant ce temps, le roi Hussein de Jordanie décide de porter secours à l’Égypte. Israël contre-attaque sans attendre et détruit l’aviation jordanienne. Puis l’armée israélienne mène une attaque terrestre contre la Jordanie au cours de laquelle l’armée israélienne, à la suite du repli de l’armée jordanienne, reprend toute la Cisjordanie ainsi que Jérusalem Est. 

Le 6 juin 1967 : Jérusalem est réunifiée.

Il aura fallu trois jours à Tsahal pour atteindre le canal de Suez et quatre pour atteindre les rives du Jourdain.

Israël ne veut pas s'arrêter en si bon chemin, avec le risque de perdre la paix après avoir remporté la guerre. Le 9 juin, Tsahal monte à l'assaut du Golan, le plateau syrien d'où l'artillerie ennemie est en mesure de bombarder impunément les plaines de Galilée.

Deux jours après, enfin maître du terrain, Tel Aviv accepte un cessez-le-feu. La guerre aura duré moins de six jours, la victoire de l'État hébreu fut écrasante.

Source : INA

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.