Actualités
|
Publié le 4 Avril 2013

Commémoration du 6 avril à la Maison d'Izieu

 

La Maison d'Izieu, lieu de mémoire nationale en région Rhône-Alpes, commémore chaque année la rafle des 44 enfants juifs et de leurs éducateurs. Cette cérémonie rassemble de nombreux élus, adhérents, anciens "enfants d'Izieu", partenaires de travail, amis et jeunes impliqués dans le travail de mémoire. Elle s'effectue dans le recueillement avec une grande sobriété. Monsieur Michel Barnier, commissaire européen, attentif au travail de transmission mené en ce lieu, a répondu à l’invitation de Mme Hélène Waysbord, directrice de la Maison d’Izieu, et sera présent le 6 avril prochain pour évoquer la mémoire des enfants. Jean-Jack Queyranne participera également à la cérémonie.

 

Venus spécialement pour cette occasion : Roger Wolman, « ancien d’Izieu », accompagne des lycéens de classes de première du lycée Bristol de Cannes ; Mme Dominique Perroud, enseignante de philosophie au lycée Pablo Neruda de Saint-Martin-d’Hères, et Marie Mathias, sculpteur, accompagnent les lycéens de Terminale avec lesquels elles travaillent sur le projet « Humains sur la même planète ».

 

Programme :

11h20 rassemblement devant la maison

11h30 début de la cérémonie - accueil des participants, ouverture de la cérémonie par la présidente de la Maison d’Izieu, Hélène Waysbord - lectures de textes choisis et écrits par les lycéens de Saint-Martin-d’Hères - appel des noms par les lycéens - dépôts des gerbes et bouquets, moment de recueillement - kaddish - prise de parole de M. Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes - prise de parole de M. Michel Barnier, Commissaire européen

12h20 fin de la cérémonie devant la maison

12h30 inauguration de l’exposition de la sculpture « Silence » de Marie Mathias dans l’espace d’expositions temporaires de la Grange.

 

Silence

Sculpture de Marie Mathias, exposée à la Maison d’Izieu du 6 avril au 27 juin 2013. Dans le cadre des activités du groupe Humains sur la même planète du lycée Pablo Neruda de Saint-Martin-d’Hères, les classes de Terminales L et TEDPI travaillent des notions du programme de philosophie à partir du roman d’Hélène Waysbord, L’amour sans visage, et de cette sculpture « Silence ». Philippe Quintin, professeur d’histoire du service pédagogique de la Maison d’Izieu a donné deux conférences au lycée : Les événements autour du 6 avril 1944 ; le génocide au Rwanda. Les élèves publient un numéro spécial de la gazette du groupe à l’occasion de ce projet et de la commémoration du 6 avril. On peut la trouver à l’accueil du mémorial d’Izieu et la consulter en ligne à l’adresse suivante : http://www.lycee- pabloneruda38.fr/1-311-Gazettes.php

Tous ces travaux ont pour fil conducteur le traitement de questions telles que : Que signifie être (un) humain ? En quoi l’art peut-il être salvateur, sur les plans individuel et collectif ? Peut-il avoir une portée éthique et politique ? Marie Mathias accompagne dans ce projet en exposant la sculpture, « Silence », un arrêt sur image, nous dit-elle pour rappeler que l’horreur de la guerre existe toujours en ce monde et qu’il nous faut veiller à vivre bien, ensemble, pour laisser aux enfants une terre où il fait bon grandir. 

Nos réseaux sociaux en direct

La secrétaire d’Etat française chargée du Numérique et de l’Innovation rencontrera plusieurs acteurs des écosystèmes d’innovation israélien et palestinien

#Actu - Le World Jewish Congress et l'UNESCO organisaient la semaine dernière une soirée d’envergure au Metropolitan Museum of Art de New York. A cette occasion, une douzaine de personnalités ayant combattu l’antisémitisme et l’extrémisme ont été décorés.

Le Président du WJC Ronald S. Lauder a tenu un discours en l’honneur d’Elie Wiesel, rescapé de la Shoah et Prix Nobel de la Paix, décédé le 2 juillet dernier. En évoquant leur voyage à Auschwitz, il déclare :
«Vivre l’expérience d’Auschwitz à travers les yeux d’Elie a changer ma façon de voir l’Holocauste pour toujours. Ce jour-là je n’ai pas vu un homme rempli de haine ou de revanche. J’y ai vu l’homme avec les yeux les plus tristes et le sourire le plus chaleureux. J’ai également vu un homme avec la détermination d’honorer la mémoire de ce que l’on avait perdu tout en parlant avec tristesse pour ceux qui ne pouvaient plus faire.»

C’est accompagné de la Directrice Général de l’UNESCO Irina Bokova, que le Président du WJC lui a dédié le prix de l’homme de la paix en présence de sa femme.

Lire l’article World Jewish Congress : http://bit.ly/2d6axYB

Le verdict sera rendu le 14 novembre prochain

Le ministre israélien de l'Énergie a salué l'accord comme "un exploit national extrêmement important." - Israël, Jordanie, Leviathan

Celle qu’on appelle la Startup city est sur le point de prouver une nouvelle fois au monde qu’elle porte bien son nom. Les plus grandes sociétés de High Tech (Facebook, Google, Yahoo…), les petits génies du net et plusieurs personnalités politiques, se sont donnés rendez-vous à partir de ce dimanche...

#MémoireJ - Survivant de l’Holocauste, Max Mannheimer s’est éteint à Munich le 24 septembre à l’âge de 96 ans

Né en 1920 à Neutitschein, il fut déporté avec toute sa famille en 1943 à Auschwitz. Envoyé par la suite dans un camp de Varsovie il subira la marche de la mort jusqu’à Dachau puis sera libéré au camp de Mühldorf. Il est alors le seul survivant de sa famille.

Jusqu’en 1986 il refusera d’évoquer son passé. C’est en voyant une croix gammée aux Etats-Unis que Max Mannheimer décidera de faire de la lutte contre l’antisémitisme son combat durant les 30 dernières années de sa vie.

Son travail sera récompensé par bon nombre d’honneurs et de récompenses, y compris celle de Chevalier de la Légion d’Honneur et l’Ordre du mérite de la République fédérale d’Allemagne.

Saluons la mémoire d’un homme courageux et engagée.

Lire l'article i24NEWS en Français : http://bit.ly/2cWvUL6

The anti-Israel protesters’ actions inside Council Chambers reflect exactly what they try to do to pro-Israel students on far too many college campuses.

#Actu - Les Juifs de France en plein doute

Ce dimanche le journal télévisé de France 2 a consacré son reportage «13h15 le dimanche» au climat actuel de d’antisémitisme en France et à communauté juive qui est l’une des principales cibles du terrorisme islamique.

Depuis 10 ans la montée de l’antisémitisme ne fait que se confirmer à travers des actes abominables perpétrés contre des synagogues, des écoles confessionnelles, des commerces casher où contre des hommes portant la kippa.
Fait aggravant : la banalisation de la haine antisémite qui se propage sur les réseaux sociaux avec une facilité effroyable.

Pour voir ce reportage FRANCE 2 : http://bit.ly/2cZABHb

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.