Actualités
|
Publié le 15 Juin 2017

#Crif - 4 questions à S.E. Mme Alza Bin Noun, Ambassadeur de l'Etat d'Israël en France

S.E. Mme Aliza Bin Noun, Ambassadeur d'Israël en France a accepté de répondre aux questions du Crif pour la newsletter.

1 - Israël et les Juifs du monde ont célébré ce mois-ci 50 ans de réunification de Jérusalem. Que signifie pour vous cette réunification, et comment voyez-vous l'avenir de Jérusalem ?

La réunification de Jérusalem pendant la Guerre des 6 jours, en juin 1967, a représenté un événement majeur pour l'Etat d'Israël et pour les Juifs du monde entier. En effet, à partir de cette date, les Juifs ont pu recommencer à prier dans les lieux sacrés plurimillénaires du Peuple juif. Jérusalem, capitale historique du Peuple juif, est la capitale de l'Etat d'Israël depuis sa création en mai 1948. Sa réunification en juin 1967 a eu une grande signification pour l'Etat d'Israël comme pour l'ensemble du Peuple juif. Pour le Gouvernement israélien, Jérusalem est et restera la capitale une et indivisible de l'Etat d'Israël.

 

2 - Au cours des dernières semaines, Israël a reçu le Président des Etats-Unis, Donald Trump, pour son premier voyage international depuis son élection. L'Ambassadrice des Etats-Unis auprès de l'ONU vient également de passer une semaine en Israël. Quelles sont les relations entre le Gouvernement israélien et le Président des Etats-Unis et son administration ?

Israël entretient avec les Etats-Unis des relations stratégiques très importantes.  Au cours de son premier voyage international, le Président Donald Trump a fait une longue escale en Israël.  C'est un message très fort et un symbole important témoignant de l'intérêt et de l'amitié qu'il porte à l'Etat d'Israël. Il a également donné un signal fort sur sa volonté de faire rapidement avancer la situation entre Israël et les Palestiniens, et plus globalement, sur la place d'Israël dans la région, comme en témoigne son discours de Riyad sur la lutte contre le terrorisme.

L'Ambassadeur Nikki Haley a quant à elle affirmé depuis sa prise de fonction à l'ONU que la discrimination systématique d'Israël dans les institutions de l'ONU doit cesser, que c'était une situation inacceptable. Elle l'a exprimé de façon très claire à plusieurs reprises depuis son arrivée, et l'a répété la semaine dernière lors de son voyage en Israël.

Cette attitude de la nouvelle administration américaine constitue un message très puissant et important envers les différentes institutions de l'ONU, notamment le Conseil des Droits de l'Homme. Israël est la seule démocratie au Proche Orient et doit cesser d'être la cible systématique des attaques au sein de l'organisation internationale.

 

3 - Ce mois-ci, le terrorisme a à nouveau frappé en Europe, à Manchester, puis à Londres. A Manchester, c'est l'enfance insouciante qui a été frappée à l'issue d'un concert. A Londres, comme précédemment à Paris, c'est le mode de vie européen qui a été visé. L'Etat d'Israël, qui a une longue expérience dans la lutte contre le terrorisme, sera-t-il amené à jouer un rôle dans la coordination européenne de lutte contre le terrorisme ?

Israël joue déjà un rôle et entretient des relations très intenses avec les institutions européennes et avec les Etats à ce niveau. Israël a une longue expérience dans la lutte contre le terrorisme et souhaite partager son expérience, son savoir-faire et ses moyens de lutte avec ses partenaires européens. La coopération à ce niveau est très intense, notamment avec les autorités françaises.

 

4 - Quelques semaines après l'élection d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République française, quelles sont les relations entre le Gouvernement israélien et le nouveau Gouvernement français ?

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a appelé le Président Macron juste après son élection pour le féliciter et pour lui proposer de poursuivre les excellentes relations entretenues avec ses prédécesseurs dans tous les domaines. Il a notamment rappelé qu'Israël partageait avec la France des valeurs démocratiques et républicaines.

La France et Israël préparent actuellement la saison croisée France/Israël qui aura lieu de juin à novembre 2018. Ce sera l'occasion d’accentuer et et  la coopération entre les deux pays dans de nombreux domaines notamment la créativité en matière d'innovation et de culture.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.