Actualités
|
Publié le 30 Novembre 2017

#Crif #Actu - Journée de commémoration de l’exode et de l’expulsion des Juifs des pays arabes

Au moment de la création de l'Etat d'Israël, près de 900.000 Juifs vivent sur les terres musulmanes d'Egypte, d'Irak, du Yémen, d'Algérie, du Maroc, de Tunisie ou de Libye. Entre 1948 et 1962, ils sont 650.000 à immigrer vers le nouvel Etat d'Israël.

Aujourd'hui, l’État d’Israël et les communautés juives du monde entier marquent la quatrième Journée de commémoration de l’exode et de l’expulsion des Juifs des pays arabes et d’Iran.

Pourquoi la date du 30 novembre ?

Le 29 novembre 1947, l’Assemblée Générale de l’ONU approuve le plan de partage de la Palestine.

Dés le lendemain, dans la plupart des pays arabes, des actes de violence éclatent, prenant pour cible les communautés juives locales.

Aux actes de violences s'ajoutent les lois d'exceptions mises en place par les gouvernements et la montée du nationalisme arabe. Que ce soit en Egypte, en Irak ou en Syrie, les Juifs sont victimes de discrimination juridique, de séquestration et de spoliation économique forcée.

Une oppression administrative qui contraint les Juifs égyptiens, irakiens ou syriens à quitter leur pays sans biens ni ressources pour rejoindre l'Etat d'Israël, fraîchement crée. Un exode forcé interprété comme un acte de trahison par les autorités de ces pays. Ils se voient alors déchus de leur nationalité. Leurs propriétés sont saisis.

Ainsi, la date du 30 novembre est retenue par la Knesset et évoque le souvenir de cette journée, qui entraînèrent l’intensification de l’exode des Juifs des pays arabo-musulmans, notamment de l’Égypte et de l’Irak.

Les Juifs originaires d'Algérie ou de Tunisie sont eux contraint d'abandonner propriétés et commerces après l'arrivée au pouvoir des indépendantistes musulmans au début des années 60.

Au total, près de 650.000 Juifs issus des pays arabes ont immigré vers Israël entre 1948 et 1962.

D'après un rapport universitaire, la somme des biens saisis avoisinerait les 20 milliards de dollars.

Les récents rapprochements opérés par le Premier ministre Netanyahou avec les pays arabes pourraient accélérer le processus de restitution.

Vidéo publiée par StandWithUs

Sources : i24news et JForum

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.