Actualités
|
Publié le 3 Décembre 2020

Crif - Elisabeth Moreno a reçu le président du Crif, Francis Kalifat

Elisabeth Moreno, la Ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, à la diversité et à l’égalité des chances a invité le Président du Crif pour un échange de vues.

La rencontre en Elisabeth Moreno et Francis Kalifat a donné lieu à une conversation très intéressante. Quantité de sujets ont été abordés. 

Francis Kalifat a commencé par présenter le Crif et évoquer les principaux sujets de préoccupations du Crif. 

Ensemble, ils ont discutés des différentes formes d'antisémitisme en France et de la nécessité, pour combattre l'antisémitisme, de lutter contre toutes les haines. Francis Kalifat a notamment expliqué pourquoi la lutte contre l'antisémitisme passe nécessairement par la lutte contre toutes les haines et toutes les discriminations, sans hiérarchie entre elles, mais en soulignant qu'il faut lutter contre chaque forme de haine indépendamment pour prendre en compte les différents ressorts de chacune d'entre elles.

Rappelant les chiffres de l'antisémitisme selon les statistiques du Ministère de l'Intérieur, Francis Kalifat a souligné que ces statistiques ne correspondent qu'aux dépôts de plaintes pour faits, insultes ou inscriptions antisémites enregistrées par les services de Police. Il a rappelé que ces chiffres sont largement sous-évalués puisque de nombreuses victimes renoncent à porter plainte, et que ces statistiques ne prennent pas en compte les insultes et menaces sur les réseaux sociaux. C'est pourquoi le Crif a développé avec Ipsos un Observatoire de la haine antisémite publié pour 2019. La Ministre a exprimé son intérêt pour l'outil mis en place par le Crif.

La conversation a ensuite porté sur la société française. La Ministre a notamment évoqué le besoin de remettre en marche l'ascenseur social dans notre pays, et les solidarités dans la société. Elle a souligné la nécessité d'éduquer et de lutter contre les haines et les discriminations dès le plus jeune âge, tâche qui prendra une génération jusqu'au changement des comportements. En attendant, il faut que la loi soit appliquée avec sévérité pour rétablir la vertu de la sanction, afin qu'elle soit dissuasive pour tous les acteurs et promoteurs des haines dans la société française.

Concernant internet, vecteur important de la haine, il faudrait évoluer sur la question de l'anonymat sur les réseaux sociaux, car un droit ne peut protéger quiconque commet un délit ! C'est le cas de la Loi de 1881 sur la Presse qui protège des promoteurs de haine sur les réseaux sociaux.

Pour la Ministre il faut choisir la société que nous voulons et nous donner les moyens de l'atteindre en appliquant l'arsenal juridique existant.

En conclusion de l'entretien, la Ministre a insisté sur l'importance du rôle de chacun : associations, autorités, société civile, pour obtenir la société que nous voulons.

La Ministre a terminé l'entretien en citant Martin Luther King Jr. "Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots".

 

La Ministre était accompagnée de M. William Elman, Conseiller spécial et de M. Slimane Laoufi, Conseiller diversité et lutte contre les discriminations.

Francis Kalifat était accompagné de Robert Ejnes, Directeur exécutif du Crif.

Elisabeth Moreno et Francis Kalifat

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.