Actualités
|
Publié le 9 Novembre 2020

Crif - Face aux menaces et à la haine, la France unie

Un déferlement de menaces et de haine contre la France secoue le monde et ébranle les valeurs des sociétés démocratiques. Le Président du Crif Francis Kalifat condamne avec sévérité les agissements inconsidérés du Président turc Recep Tayyip Erdogan.

Edito de Francis Kalifat, Président du Crif - 26 octobre 2020

Il faut sans attendre stopper le délire du Président turc Recep Tayyip Erdogan qui se voit de plus en plus en nouveau Calife du monde musulman.

Depuis des années, le Tyran d’Ankara mène une politique agressive et expansionniste faites de menaces, d’intimidations, d’invectives et d’insultes indignes d’un chef d’Etat suscitant un déferlement de menaces et de haine contre la France et son Président.

Le Président turc a montré ses muscles en Syrie contre les Kurdes, fourni armes et combattants syriens au gouvernement lybien d'union nationale dirigé par Fayez al-Sarraj, soutenu par les Frères Musulmans, ouvert un nouveau front dans le nord de l'Irak, menacé la Grèce et Chypre en Méditerranée orientale en violant leurs eaux territoriales, et s'est directement impliqué dans le conflit du Haut-Karabakh qui oppose l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

La France ne peut pas être le nouveau terrain de jeu des folies d’Erdogan.

Face à des menaces largement relayées par des Etats arabes ou musulmans dont chacun sait combien la démocratie et les Droits de l’Homme sont une priorité pour eux, notre pays doit se réunir autour de ses valeurs.

Face aux attaques indignes, aux calomnies et aux insultes, face aux photos et aux drapeaux brûlés, face au déferlement de haines et de menaces, face aux appels au boycott des produits français  il est du devoir de chacun d’entre nous de faire bloc. 

En s’attaquant au Président de la République, c’est à la France que l’on s’attaque et c’est la France unie dans toutes ses composantes qui doit se tenir à ses côtés.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.