Actualités
|
Publié le 9 Janvier 2018

#Crif - La Commission Relations avec les Elus du Crif a reçu Geoffroy Boulard, Maire du 17ème arrondissement de Paris

La Commission Relations avec les Elus du Crif, présidée par Bernard Gahanassia, a reçu en novembre dernier Geoffroy Boulard, Maire du 17ème arrondissement de Paris.

Par Anne Brandy.

La Commission Relations avec les Elus présidée par Bernard Gahanassia a reçu en novembre dernier Geoffroy Boulard Maire du 17ème arrondissement de Paris, élu le 11 juillet 2017, suite à l’élection de Brigitte KUSTER en tant que Députée de la 4ème circonscription de Paris.

Geoffroy Boulard commence son propos en disant la grande estime qu’il porte au Crif « Le Crif est un lieu de débat et d’échanges qui alimente la démocratie. Il est au sein de notre République une autorité incontournable.

Vous m’avez demandé de plancher aujourd’hui sur 3 thèmes qui vous tiennent particulièrement à cœur : le devoir de mémoire, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la défense d’Israël.

En tant que Maire, je célèbre toutes les cérémonies commémoratives ; celle du 11 novembre dernièrement a été particulièrement marquante, nous avons accueilli 150 élèves de classes primaires et une délégation de la chambre des représentants de l’Etat de l’Oklahoma. Cela donne aux nouvelles générations la responsabilité d’entretenir le souvenir de toutes les victimes. J’attache une très grande importance au  devoir de mémoire et donc pour l’avenir de nos enfants.

C’est la raison pour laquelle, j’ai souhaité la création du Passeport du Civisme du 17ème qui est conçu comme un guide ludique et pédagogique. Il propose à tous les élèves de cycle 3 un parcours d’une dizaine de missions à réaliser tout au long de l’année scolaire, et le devoir de mémoire y tient une grande part.

Concernant la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, j’ai tenu à célébrer les fêtes de fin d’année aux côtés de toute la communauté juive du 17ème, d’abord Rosh Hachana au groupe scolaire Rachi en présence de l’Ambassadrice d’Israël en France, ensuite une tournée dans les synagogues pour Kippour, et pour finir un passage dans les cabanes pour soukkot.

J’ai la chance d’être Maire d’un arrondissement qui bouge et la communauté juive participe beaucoup à ce dynamisme.

Je rejette toute forme de racisme, de xénophobie et d’antisémitisme, telle est ma ligne depuis toujours inspirée par les valeurs du gaullisme en rejetant le front national et ses thèses rétrogrades.

Je ne veux pas que le 17ème ressemble à ces endroits de France où les juifs se cachent pour vivre leur foi, retirent leur kippa quand ils croisent une bande de jeunes ,  inscrivent leurs enfants dans des écoles privées, fassent leur Alya pour quitter notre pays, cela ne peut plus durer.

Sommes-nous dans la France de 1917 ou dans l’Allemagne de 1933 ? Que des cris  « Mort aux juifs » aient pu s’élever lors d’une manifestation à Sarcelles ou place de la République à Paris, qu’un jeune juif Ilan Halimi ait été sauvagement torturé avant d’être laissé agonisant sur un remblai et d’y mourir, qu’une femme juive Sarah Halimi ait été torturée et défenestrée, je ne veux pas croire que l’antisémitisme est une maladie incurable, toutefois il faut savoir que l’antisionisme est le nouvel antisémitisme.

Je voudrais remercier mon prédécesseur Brigitte KUSTER, Députée, qui est monté au créneau à l’Assemblée Nationale, en dénonçant la politique de l’autruche afin que le Gouvernement prenne la mesure de ce qui se passe dans notre pays.

Concernant la défense d’Israël, je n’aurais pas la prétention de prononcer des mots qui bouleverseront l’ordre mondial, cependant  je me permets de rappeler qu’Israël est un symbole de l’esprit indestructible du peuple juif, au fil de l’histoire ce peuple a enduré des persécutions, l’oppression et certains même ont cherché sa destruction.

Malgré toutes ces épreuves, les israéliens ont créé l’une des terres les plus abondantes du monde, une terre qui est riche de son histoire, de sa culture et de son esprit, 70 ans que les israéliens font l’expérience de la haine, de la terreur et de la violence radicale. Malgré ces défis Israël prospère comme une nation souveraine.

Je suis un défenseur d’Israël aussi je pense que l’avenir du Moyen Orient et de ses jeunes générations exigent que le monde reconnaisse pleinement le rôle vital de l’Etat d’Israël.

Lors d’un entretien avec Aliza Bin-Noun, Ambassadrice d’Israël en France,  je me suis engagé pour que le 17ème arrondissement soit un acteur majeur à Paris de la saison croisée France-Israël 2018 qui marquera une nouvelle et importante étape dans les relations entre nos deux pays, 2018  sera également le 70ème anniversaire de l’indépendance de l’Etat d’Israël.

Pour conclure, je voudrais vous souligner que je suis très fier d’être le Maire de l’arrondissement qui compte la communauté juive la plus importante de Paris.     

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.